Yaya Touré : « je suis le joueur le plus insulté de ce pays »

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis

Capitaine de la Côte d'Ivoire championne d'Afrique en 2015, Yaya Touré n'a plus remis les pieds en sélection. Très affecté par les critiques à son égard, le milieu de Manchester City s'est livré dans les colonnes de L'Equipe.

« Ils m’ont mis en opposition avec Didier Drogba »

« Vous avez vu comment les gens m’ont traité en Côte d’Ivoire ? Ce qu’ils ont raconté sur moi, sur ma famille, sur mon frère Kolo ? Cela n’a pas arrêté. En plus, ils m’ont mis en opposition avec Didier Drogba, ont affirmé que c’est moi qui ne voulais pas qu’il revienne en sélection. Alors qu’Hervé (Renard) et moi n’avons pas cessé de l’appeler pour lui demander de reprendre sa place. Il n’est pas venu, et tout le monde m’a fait porter le chapeau. (…) On a dit que je m’étais battu avec Didier (Drogba), avec Zokora et même Kolo, mon propre frère… On a tout dit. Même que je faisais plus pour mon club que pour la sélection. 

Interrogé sur la rumeur attestant d’une possible retraite internationale après ses absences lors des derniers rassemblements de sélection ivoirienne, le capitaine des Éléphant a été clair.

"C’est faux, c’est du n’importe quoi. J’aime mon pays. Si ce n’était pas le cas, si j’étais rancunier, oui j’aurais dit j’arrête. Quand je vais en sélection, cela me coûte plus que cela me rapporte. Mais c’est mon pays, et même si je suis le joueur le plus insulté de ce pays, même si j’ai été la risée de tout le monde, je ne peux pas l’abandonner", assure-t-il.

"Je n’ai pas pour habitude de faire des interviews choc, je dis seulement ce que je pense. "Là-bas, certaines personnes ont tendance à trop parler. Ces gens-là ne sont pas très intelligents. Quand tu vois des gens te détester alors que tu viens défendre les couleurs de ton pays, cela te fait mal. On m’a dénigré, même à travers des chansons, des hommes politiques se sont mis à m’insulter. Ça fait mal, très mal. La sélection, cela n’avait plus rien à voir avec le foot", déplore-t-il.
L’heure étant au grand déballage, l’ancien Barcelonais continu en mettant les pendules à l’heure avec la presse anglaise.

Yaya Touré : " J'ai gagné des titres, beaucoup d'argent, mais je ne suis pas heureux »

"Ces dernières semaines, les journalistes ont parlé d'un 'nouveau départ' pour moi. Mais quel nouveau départ ? La saison d'avant, j'avais mis 26 buts, dont 20 en Premier League, et personne ne l'a mentionné. Vous comprenez un peu mon dégoût. Ici, quand c'est mauvais, ils accentuent, quand c'est bon, ils mettent ça aux oubliettes. Ils ont toujours utilisé leurs petites méthodes pour m'embêter, pour m'écarter... J'ai souvent l'impression que je gêne." Et l'international ivoirien de poursuivre :" Et l'international ivoirien de poursuivre : Les journalistes parlaient de mon salaire en disant que c'était une honte. Alors que moi, je venais juste dans ce club pour l'aider à progresser et à remporter des titres.