Mohamed Ali : ces cinq plus grands combats

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis

C'est en remportant des combats mythiques que Mohamed Ali, décédé vendredi soir à l'âge de 74 ans, a bâti sa légende.

C'est en remportant des combats mythiques que Mohamed Ali, décédé vendredi soir à l'âge de 74 ans, a bâti sa légende.

1. Contre George Foreman, Kinshasa, 30 octobre 1974

2. Contre Joe Frazier, Manille, 1er octobre 1975

Le combat le plus violent de l’histoire entre Mohamed Ali et Joe Frazier

"Le thriller de Manille" est le troisième et dernier combat opposant Mohamed Ali et Joe Frazier pour le titre de champion du monde poids lourds de boxe anglaise. Le combat s'est déroulé le 1er octobre 1975 à l'Araneta Coliseum de Quezon City aux Philippines. À l'issue de quatorze rounds âprement disputés dans une atmosphère suffocante, Eddie Futch, l'entraineur de Frazier, préfère retenir dans son coin son boxeur, qu'il juge complètement exténué avant le début du dernier round, donnant ainsi la victoire à Ali. Un combat à jamais resté dans les mémoires.

3. Ali contre Henry Cooper, Londres, 18 juin 1963

Lors de ce combat, Mohamed Ali n'est qu'un "outsider" face au champion d'Europe, Henry Cooper. Après le duel, l'entraineur d'Ali a avoué avoir utilisé des sels illégaux pour remettre sur pied son champion.

4.  Ali contre Earnie Shavers, New York, 29 septembre 1977

Il y a déjà plusieurs années qu'Ali n'est plus un athlète. Il combat pour l'argent. A 35 ans, il arrive sur la balance à 225 livres (112,5 kg) et apparaît hors de forme.

 Earnie Shavers a beau être lent et infiniment moins technique qu'Ali, il possède un punch hors du commun: 54 succès, dont 52 par KO (pour 5 défaites et un nul).

5. Contre Ernie Terell, Houston, 6 février 1967

Invaincu depuis cinq ans, avec des succès sur deux anciens rivaux d'Ali (Cleveland Williams et George Chuvalo), Terell est considéré comme son challenger le plus dangereux depuis Sonny Liston. L'illusion ne dure que quelques rounds. A partir de la 8e reprise, le combat tourne au lynchage.