Michel Dussuyer : " Le joueur un peu "grognon" c'est Max Gradel "

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis

Après avoir démissionné de son poste d'entraîneur de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire, Michel Dussuyer donne les véritables raisons de son départ.

Ses premiers mots, confirment que le français était très mal à l’aise à son poste.

Ce qui s'est passé au Gabon est incroyable.

" Je confirme que j'ai démissionné de mon poste... Ce qui s'est passé au Gabon est incroyable”.

Le coach avoue par ailleurs qu’il avait tenté de partir bien avant. “D'ailleurs, je devais partir depuis, mais le président Sidy m'a dissuadé de le faire. Mais aujourd'hui ma décision est irrévocable ".

A lire aussi : Football : Dussuyer démissionne

Au micro du site Afrikipresse, l'entraîneur tente d’expliquer les causes de son échec.

" À ce jour, je n'arrive pas à comprendre ce qui s'est passé à la CAN. Je cherche à comprendre toujours. En fait, je note qu'il y a eu une cassure à notre arrivée à Oyem " raconte Michel Dussuyer.

“ Certains joueurs sont hypocrites ".

Plus grave, le sélectionneur critique des joueurs de l’équipe nationale ivoirienne.

" Je n'ai pas senti un seul instant qu'à Oyem j'ai été trahi. Je n'ai pas détecté un seul signe de trahison. Pour moi, ce mot est trop fort. Certains joueurs sont hypocrites, pourtant, je discute tout le temps avec tous les joueurs. Individuellement comme collectivement " affirme de façon directe le technicien.

Tout porte à croire que Dussuyer est très déçu de certains joueurs de l’équipe nationale.

L'entraîneur évoque un problème survenu autour du brassard.

" Si certains joueurs ne sont pas contents que le brassard soit confié à Serey Dié , je suis désolé. Tous les joueurs savent que le capitaine, c'est Gervinho. Et Serey Dié le vice-capitaine. En l'absence de Gervinho, c'est à Serey Dié que revient le brassard. Où est le problème ? Je ne pense pas que ce soit le problème. Le vrai problème se trouve ailleurs. Sinon cela ressemble à de l'hypocrisie purement et simplement ".

A lire aussi Serey Dié : le capitaine des eléphants parle enfin

Pire, le Dussuyer s’en prend directement à Max Gradel avec qui il a eu des échanges houleux.

" Le joueur un peu "grognon" c'est Max Gradel "

Toujours au micro du site Afrikpress, le coach se défend lorsqu’on lui demande s’il a été influencé par des joueurs.

" Qui m'influence ? Contrairement à ce qui est dit, Bony Wilfried ne conteste jamais mes décisions. Il est toujours dans son coin tranquille. Il n'est pas contestataire. Le joueur un peu "grognon ", c'est Max Gradel mais il n'est pas méchant. Il dit ce qu'il pense. Il faut que les gens arrêtent de dire ce qu'ils ne savent pas. Personne ne m'impose un classement ou encore des joueurs. Je fais mes choix librement. Contre le Maroc et la France , Bony n'a pas été aligné , mais alors est-ce qu'il s'est plaint ? ".

“ Le vrai problème des joueurs, c'est qu'ils n'acceptent pas d'être remplaçants ”.

Dussuyer croit connaître le vrai problème des joueurs. " Le vrai problème des joueurs, c'est qu'ils n'acceptent pas d'être remplaçants. Or, on ne peut classer tout le monde à la fois".

L'entraîneur regrette également le manque de confiance à son égard.

" Le problème de certaines personnes est ailleurs. Elles ne m'ont jamais accepté depuis le premier jour. Elles me jugent par rapport à Renard qui avait un titre avant de venir chez les Éléphants . Quel que soit ce que je vais obtenir comme résultat, ces gens ne m'accepteront pas. Ils oublient tous les bons résultats, mais ne reviennent que sur le dernier résultat négatif ", fait-il savoir avant de donner quelques détails.

"Je connais bien les présidents Sidy Diallo et Sory Diabaté depuis que j'étais l'adjoint de Henri Michel chez les Éléphants . Ils connaissent ma manière de travailler. Donc, je ne suis pas manipulable. Moi, je ne triche pas avec le travail parce que si vous trichez cela vous rattrape. Aucun sélectionneur ne va s'amuser à aligner des joueurs en méforme. Le choix d'un joueur répond à un certain nombre de critères et au projet du jeu du sélectionneur. On ne choisit pas des joueurs au hasard ou pour faire plaisir. Cela vous rattrape " explique le coach pour finir.