Maxwell Cornet : Côte d’Ivoire - France, pourquoi il a hésité

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

L’international ivoirien, Maxwell Cornet est depuis quelques semaines au pays.

Il profite pleinement de ses vacances, après une saison rude de championnat de Ligue 1.

Le site viberadio.ci a rencontré l’attaquant de l’Olympique Lyonnais. A bâton rompu, celui qui a failli opter pour les Bleus de la France, parle de ses vacances abidjanaises, sa carrière, sa vie et des Éléphants.

Comment se passe les vacances Abidjanaises ?

Oui, ça va. Ça se passe super bien. Je profite de mon pays, la famille et les amis, avant l’entame de la prochaine saison de championnat de ligue 1.

Quel bilan personnel faites-vous en championnat avec votre club de l’Olympique de Lyon ?

J’avoue que ce n’est pas l’une de mes meilleures saisons. Chaque fois que le coach a eu besoin de moi, j’ai toujours répondu présent. Après voilà, quand tu es un compétiteur, tu as besoin de plus de temps de jeu. On va continuer à travailler pour ça.

Avec l’OL, vous finissez 3e du championnat français, place qualificative pour la champions league, pour vous l’objectif a-t-il été atteint ?

L’objectif a été atteint, même si on visait la 2e place, mais on ne va pas cracher dans la soupe, comme on le dit.

On vous annonce partant pour Lyon , quelle est votre prochaine destination ?

Je suis bel et bien à Lyon. Le Mercato, c’est une période au cours de laquelle tout se dit. On entend beaucoup de choses.

Pour l’heure, je suis en vacances au pays. Quand je vais rentrer en France,je vais discuter avec mon agent pour savoir ce qu’il en est.

Quel est le championnat que vous affectionnez le plus ?

Il y a deux championnats dans lesquels j’ai toujours voulu jouer, c’est le championnat allemand et le championnat espagnol.

Quel est votre club de rêve ?

Mon club de rêve ? (sourire), bien sur, c’est le Real Madrid.

Avec quel joueur vous avez toujours rêvé de jouer ?

J’ai toujours aimé jouer aux côtés d’un joueur comme Alexandre Lacazette. Quand je suis arrivé de Metz, c’est lui qui m’a vraiment épaulé à Lyon.

On en vient aux Eléphants.Vous faites partie des joueurs binationaux appelés par l’ancien coach Wilmots. Vous avez pourtant longtemps hésité entre les Bleus (l’Equipe de France) et les Eléphants ?

C’est, normal, j’ai fait toutes mes classes avec l’équipe des jeunes Français. Aujourd’hui, j’ai fait un choix de cœur avec les Éléphants, je suis très fier de porter ce maillot.

Vous ne regrettez pas aujourd’hui d’avoir opté pour la sélection ivoirienne au détriment de celle de France ?

Regretter mon choix, ? non pas du tout. Je suis très fier de porter le maillot des Eléphants et représenter mon pays. Nous sommes une équipe jeune. Nous sommes en reconstruction. L’objectif c’est la qualification pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations ( CAN ).

Qu’est ce qui a motivé véritablement votre choix pour les Éléphants ?

Ecoutez, c’est peut être la culture ivoirienne, c’est une culture que j’adore. L’ambiance que j’ai connu avec avec l’équipe de Côte d’Ivoire était vraiment spéciale. Et puis en terme d’objectif sportif je pense que la Côte d’Ivoire est une belle nation de football.

A partir de là le choix a été beaucoup plus facile.Le mondial de foot bat son plein, quel est votre regard sur les équipes africaines déjà éliminées au premier tour de cette coupe du monde ?

C’est dommage.Je pense que des équipes comme le Nigeria et le Sénégal avaient leur mot à dire. Malheureusement ça n’a pas marché. Ils ont tout de même bien défendu l’Afrique.

Ça vous fait un pincement au cœur de ne pas participer à ce mondial ?

Ecoutez, quand on fait ce métier,quand on est un compétiteur, c’est toujours un pincement au cœur de ne pas prendre part à une coupe du monde. On a manqué, on fera tout pour y être la prochaine fois.

On en vient à vous. Quand vous êtes à Abidjan, vous faites un tour au village ?

(Rire), Ecoutez , moi je n’ai pas grandi ici, je suis né à Baygo certes, mais je suis plus en ville.

Vous aimez beaucoup la musique Zouglou paraît – il ?

Tout à fait, je suis un grand fan de Zouglou.

Quel artiste Zouglou vous aimez le plus ?

J’aime beaucoup Yabongo, avec son titre « Le quartier est sorti ». Yabongo, Serges Beynaud et Ariel Sheney sont les artistes que j’ai eu l’occasion de rencontrer.

Vous aimez les sorties boîtes de nuit, notamment ?

Non pas vraiment, je sors peu. Je suis beaucoup casanier, quand je suis au pays, je profite des vacances avec la famille.

C’est quoi votre passe temps favori ?

C’est toujours le foot, le cinéma, aller à Assinie, profiter des amis, la famille.

Maxwell est t-il marié ?

( Rire ) Non je ne suis pas encore marié.

Un cœur à prendre ?

Quelle question ! (il rit), franchement, je ne sais pas.

Quel est votre genre femme ?

Je suis quelqu’un de simple. J’aime beaucoup la simplicité. Alors j’aime les femmes simples et naturelles.

Par Enzo

PLUS: