Marie Josée Ta Lou : ses rapports avec Murielle Ahouré

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis
Marie Josée Ta LOU Murielle Ahouré

Si en athlétisme féminin la référence en Côte d’Ivoire était Murielle Ahouré, la jeune Ta Lou bouscule désormais la hiérarchie. Double Médaillée d’argent au championnat d'athlétisme cette année 2017, Marie Josée Ta Lou est désormais une fierté pour la Côte d’ivoire. La championne qui dame le pion à sa devancière Murielle Ahouré  parle de leur relation et fait des confidences sur sa carrière.

Invitée dans l’émission Vibe Sport l’intégrale sur Vibe Radio Côte d’Ivoire, Marie Josée Ta Lou révèle qu’elle entretient de bons rapports avec tous les membres de l’équipe nationale d'athlétisme de Côte d’Ivoire dont Muriel Ahouré.

“ On a de bons rapports. C’est une grande sœur qui me prodigue des conseils ” confie la jeune star. Il faut dire que les deux athlètes ne se côtoient pas très souvent. Murielle Ahouré s'entraîne aux USA, plus précisement à Houston. Ta Lou par contre se prépare en Afrique, au Sénégal.

“ On se voit plus dans les compétitions ” explique Ta Lou avant de décrire l’ambiance au sein du groupe : “ Il règne une bonne ambiance et de la bonne humeur. Nous nous égayons avec la musique et des blagues. Les athlètes des autres pays veulent devenir ivoiriens  à cause de cette belle entente ” explique Marie Josée avec le sourire.

Lorsque l’un des membres de l’équipe obtient un résultat négatif, toute l’équipe lui apporte son soutien : “ On est triste. Nous nous mettons à sa place et on essaie de détendre le concerné avec l’humour ” fait savoir la vice-championne du monde sur 200 mètres.

Désormais sollicitée de toute part, Ta Lou avoue qu’elle se sent fatiguée.

“ Il y a beaucoup de sollicitations. Je me sens fatiguée. Ce n’est pas facile. Néanmoins, je suis contente de ce qui m’arrive ”.

Il faut savoir que l'athlétisme n’est pas le premier sport pratiqué par la jeune fille. Toute petite, Ta Lou se rappelle : “ j’étais un garçon manqué, je jouais au Football. J’ai grandi avec trois frères.  Je marchais comme un garçon. Un jour, l’un de mes frères a refusé que je joue au football. Il m’a dit, tu sais courir ... Va courir ”.

Un précieux conseil qui a conduit aujourd’hui la jeune fille au sommet de l'athlétisme mondial.

Son succès, Ta Lou l’explique simplement “ Juste l'entraînement. J’écoute les conseils du coach et je prie beaucoup”.

Il faut dire que celle qui a grandi dans le quartier populaire de Yopougon met la prière au centre de sa vie. D’ailleurs, sa musique préférée est la musique religieuse.

“ Cette musique me parle ” raconte la star.

Lorsqu’elle n’est pas sur les pistes, la championne s’adonne à la cuisine.

“ J’aime cuisiner un peu de tout. Et j’aime découvrir des recettes. En dehors de la cuisine, je lis ou je regarde des films ” raconte Ta Lou.

L’Ivoirienne vit loin de sa famille. Un sacrifice qu’elle fait pour atteindre ses objectifs et pour vivre son rêve dit-elle. Dans cette quête, Ta Lou est soutenue par ses collègues “ Mes collègues d'entraînement sont comme une famille pour moi ” confie la sportive qui s'entraîne au Sénégal.