Espagne : Le nouveau coach du Réal viré de la selection !

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Fragilisé par sa signature suprise au Real Madrid, LOPETEGUI a été démis de ses fonctions par le président de la Fédération.

Alors que la plupart des pays favoris affinent les derniers détails avant le début de la Coupe du monde, l’Espagne s’est offert une crise avant même son premier match. Le président de la Fédération de football espagnole (RFEF), Luis Rubiales, a annoncé, mercredi 13 juin, que le sélectionneur de la Roja, Julen Lopetegui, a été renvoyé de son poste à deux jours de l’entrée en lice de son équipe contre le Portugal. « C’est un jour très compliqué. Nous avons décidé de nous passer du sélectionneur », a dit M. Rubiales, justifiant ce licenciement express par le fait que M. Lopetegui ait accepté de dévenir le nouvel entraîneur du Real Madrid avant même la fin de la Coupe du monde.

« La sélection appartient à tous les Espagnols. C’est une décision que nous avons dû prendre en fonction de cette manière de faire et en fonction de certaines valeurs ».

C’est le Real Madrid lui-même qui annoncé, le 12 juin, l’arrivée de Lopetegui, en remplacement de Zinédine Zidane. Celui-ci avait quitté son poste le 31 mai, à la surprise générale, après trois saisons pleines. Pour Luis Rubiales, la nomination de Lopetegui à la tête d’un club alors qu’il était encore en poste, et surtout la façon dont elle a été négociée, ne lui permettait pas de rester à la tête de la sélection.

« Le sélectionneur travaille pour la fédération. Il ne peut pas faire les choses de cette manière et m’avertir si tard », a-t-il dit, répétant que « les négociations avec le Real ont été faites sans communication avec la fédération ».

« Les joueurs feront tout pour aller le plus loin possible »

Les autorités espagnoles n’ont pas encore communiqué le nom du remplaçant de Julen Lopetegui, précisant uniquement qu’il serait annoncé sous peu « en touchant le moins possible » l’encadrement actuel. Les noms de deux ex-internationaux, Albert Celades et Fernando Hierro, circulent dans la presse espagnole. Le premier est l’actuel entraîneur de l’équipe d’Espagne des moins de 21 ans, et le second, une légende du Real Madrid, entraîna les équipes de jeunes des Merengues.

Ni l’un, ni l’autre n’ont l’expérience de Julen Lopetegui, qui était à la tête de la sélection depuis 2016 après avoir entraîné les équipes nationales de jeunes. Il a été champion d’Europe avec les moins de 19 ans en 2012 et avec les espoirs en 2013. Surtout, ni l’un, ni l’autre ne peuvent se targuer d’avoir le bilan international de Lopetegui : l’Espagnol n’a jamais perdu en 20 matchs (14 victoires-6nuls, 61 buts marqués contre 13 encaissés) à la tête de la sélection nationale

Aucun joueur n’a pour l’instant réagi au renvoi surprise de leur sélectionneur si peu de temps avant le début du Mondial. Luis Rubialesa assuré que la décision a été prise en concertation avec l’effectif. « Je peux garantir, c’est que les joueurs feront tout pour aller le plus loin possible », a-t-il dit. Après le Portugal, le 15 juin, l’Espagne jouera l’Iran le 20 juin et le Maroc le 25 juin dans le groupe B.

Source : Lemonde.fr