Choix de Beaumelle : Cyrille Domoraud donne son avis

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Après Yéo Martial, l’ex capitaine du Onze Ivoirien, Cyrille Domoraud juge Patrice Beaumelle.

La nomination surprise de l’homme de l’ombre d’Hervé Renard à la tête de la sélection Ivoirienne, continue de susciter les réactions dans le monde du football ivoirien. À la suite de l’ancien coach champion d’Afrique 92, Yéo Martial, c’est au tour de l’ex capitaine des Éléphants, Cyrille Domauraud de se prononcer.

L’ancien défenseur ivoirien de L’Inter de Milan s’aligne sur le choix des dirigeants de la maison de Verres de Treichville : « Pour moi, c’est l’homme qu’il fallait parmi les 3 candidats en lice, du fait qu’il connaît déjà le groupe Éléphant. Pour avoir été l’adjoint d’Hervé Renard en 1995, Beaumelle a une bonne connaissance de la maison Ivoire où il a travaillé deux années durant. Son choix s’inscrit dans la continuité, même si je n’étais pas trop pour le départ d’Ibrahim Kamara », a justifié l'ex sociétaire de l’OM (Olympique de Marseille).

Sur le vécu du technicien Français de 41 ans, Le Patron du centre de formation Domaraud explique et défend: « J’ai eu l’occasion de côtoyer le groupe des Éléphants en 2015 en Guinée Équatoriale, où la Côte d’Ivoire a remporté le trophée. Si les dirigeants de la FIF ont jugé bon de le prendre, c’est parce qu’ils connaissent ses qualités et ce qu’il pourrait apporter à l’équipe de Côte d’Ivoire. Sabri Lamouchi n’avait pas d’expérience quand il est arrivé de la France. Toutefois, il a réussi à qualifier les Éléphants pour la Coupe du Monde en 2014. Les joueurs avec qui Beaumelle a travaillé en 2015, sont actuellement des tôliers dans leurs clubs respectifs. Aujourd’hui, on parle plus de court terme, car les Éléphants ont des matchs capitaux à venir »

S’exprimant sur l’avenir de Beaumelle, l’ancien défenseur polyvalent du Onze Ivoirien a tenu à interpeller la Presse : « C’est à vous surtout, journalistes, de le laisser travailler dans la sérénité et lui offrir un climat propice pour qu’il puisse bosser dans des conditions adéquates et réussir sa mission », a martelé l’ex sociétaire des Girondins de Bordeaux. Par Enzo Dia