CAN tous les 4 ans : Eto’o contredit Drogba et crache ses vérités

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Eto’o Fils s’oppose à la décision du Patron de la FIFA d'organiser la CAN tous les 4 ans.

Dans une proposition de réforme du Football Africain, le Patron de la FIFA : Gianni Infantino, a récemment préconisé l’organisation de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) tous les 4 ans, au lieu de 2 ans comme précédemment établi. 

Une proposition qui avait rencontré l’assentiment du futur candidat à la FIF, Didier Drogba. L’ancien buteur des Eléphants avait au lendemain de l’annonce du Président Infantino, validé l’idée.

En évoquant la proposition émise par le Numero 1 de la FIFA : Gianni Infantino, l’ex capitaine des Lions Indomptables du Cameroun, Samuel Eto’o Fils s’est dressé contre l’organisation d’une CAN tous les 4 ans sur le continent. L’idée émise par le Boss de la FIFA et actée par Didier Drogba est balayée du revers de la main par Eto’o Fils qui désavoue ainsi son homologue légende du football Africain : Drogba, « Je crois que Gianni Infantino a manqué de tact. Surtout qu’il a les portes de la CAF grandes ouvertes(…) avant, entre la CAF et la Fifa, les relations n’étaient pas bonnes. Mais ça ne donne pas le droit aux autres de nous imposer des choses (… ) je n’accepte pas ce qu’il a dit », a réfuté Eto’o. 

Tout en se braquant contre le projet du Patron de la FIFA, l’ex Barcelonais, qui ne mâche pas souvent ses mots, crache ses vérités : « Est-ce l’intérêt des Africains d’organiser une CAN tous les quatre ans ? Je crois que c’est plutôt celui des Européens. Ils veulent avoir à disposition les Mohamed Salah, Sadio Mané ou Pierre-Emerick Aubameyang. La Fifa défend l’intérêt des clubs européens (…) Comment va-t-on financer notre football ? Où va-ton trouver l’argent avec une CAN tous les quatre ans ?... Nous devons mettre notre football au niveau de celui des Européens, c’est ce que le président Ahmad est en train de faire. Il faut une politique sur le continent africain pour développer les championnats. C’est ce qui permettra aux équipes nationales de ne pas vivre dans le chantage » , a critiqué le quadruple ballon d’or Africain sur les ondes de radio France internationale. Par Enzo Dia