Ballon d’or : pourquoi la Côte d’Ivoire n’a pas voté Sadio Mané

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Le journaliste Ivoirien Adam Khalil explique pourquoi il  n’a pas voté Sadio Mané pour le titre de ballon d’or 2019.

A la suite de la désignation du ballon d’or 2019 : Lionel Messi, les spéculations vont bon train depuis. Celui qui était pressenti comme le potentiel favori pour certain, le Sénégalais Sadio Mané, n’a pas gagné. Bien plus, le favori de nombreux sportifs sur le continent a été classé 4e.

Une position inacceptable pour plusieurs observateurs africains. Ces derniers regrettent par ailleurs que les journalistes africains dans leur grande majorité n’ont pas classé Sadio Mané en première position.

Adam Kalil, le journaliste qui vote au nom de la Côte d’Ivoire depuis 2017, ne comprend pas les critiques.
Au micro du site Vibe Radio.CI, le journaliste correspondant chez Canal + et France Football explique pourquoi son choix ne s’est pas porté sur Sadio Mané, mais plutôt Alisson Becker : « Comme choix n°1 j’ai coché Alisson Becker, le portier de Liverpool. En seconde position, Sadio Mané, 3e Virgil Van Dijk, 4e Marhez et 5e Mbappé. Le portier Brésilien de Liverpool a remporté la Champions League, la Copa America avec le Brésil, il a été le meilleur gardien de but des championnats européens. Les gardiens de buts malheureusement occupent un rôle ingrat, les joueurs de champs font souvent de l’ombre à ces derniers qui ont un rôle capitale dans la performance de leur équipe. Je n’ai donc pas opté pour Sadio Mané parce que pour moi Mané doit s’imposer d’abord sur l’échiquier africain, notamment la compétition majeure qu’est la CAN et cela n’est pas encore le cas. Il n’a pas remporté la CAN, il n’était pas non plus le meilleur joueur de la compétition. La 4e place, c’est un rang conforme à ses qualités actuelles, il faut l’accepter, parce que c’est la deuxième fois qu’un Africain occupe un tel rang honorable après Drogba », a fait remarquer le consultant ivoirien. 

Le journaliste s’est insurgé contre certains ultras sur le continent, indéfectibles supporters du joueur Africain Mané : « Ecoutez, le choix du ballon d’or, ce n’est pas un vote clanique ou communautaire, il faut que les Africains retirent cette idée de la tête. Il ne s’agit pas de dire comme on est Africain on doit voter le joueur représentant l’Afrique. Le ballon d’or est régi sur des critères objectifs. Que les gens sortent de l’émotion », a-t-il interpellé.

Adam Kalil s’offusque de voir que certaines opinions taxent de scandaleux le choix du ballon d’or 2019 : « Il faut sortir dans cette forme de victimisation. En 2012, Drogba est finaliste malheureux de la CAN. Il est vainqueur de la ligue des champions après avoir scoré aux ultimes instants du match. Il marque le tir au but victorieux qui donne la coupe, la ligue des champions à Chelsea. Toutefois les Africains ne se sont pas autant émus quand Drogba n’a pas gagné le ballon d’or. Il en est de même pour Eto’o et Yaya Touré à qui on pouvait revendiquer des ballons d’or autant. Pour moi, Messi a été le meilleur au regard de ces performances reconnues dans les 4 coins du monde, il faut le reconnaître et accepter cela ». Enzo Dia