System Asalfo : ses souvenirs de galère à Anoumanbo

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Icône de la musique ivoirienne, le Lead Vocal du groupe Magic System A'Salfo n’a pas toujours connu des moments de gloire.

La star qui a passé son enfance à Anoumanbo, un quartier défavorisé d’Abidjan, fait un parallèle entre ses matinées aujourd’hui et celles d’avant.

 

“ A Anoumanbo, les premiers jours de rentrée scolaire, personne ne t’accompagne à l’école. Tes géniteurs te mettent juste sur la route ” se souvient l’artiste avec un sourire aux lèvres.

 

Ce privilège, Salif Traoré de son vrai nom, le donne aujourd’hui à ses enfants. Celui qui vit à Paris accompagne ses deux filles une ou deux fois dans l’année à cause évidemment de son programme très chargé.

 

Ce père de 04 enfants raconte même que les amis de sa fille réclament sa venue dans leur école : “ Ses amis lui demandent de se faire accompagner par son père. Chacun réclame un autographe ou une photo ”.

 

Pour revenir à ses souvenirs de galère, A'Salfo se rappelle que la première des choses qu’il faisait au réveil était de demander de l’argent à ses parents. Au petit matin, la star se posait la question de savoir ce qu'il pouvait se mettre sous la dent dans la journée." Pas de programme précis, il n'y avait rien à faire toute la journée" explique Salif.

 

Aujourd'hui, les choses ont bien changé, le premier geste du matin d'A'Salfo est d'allumer son téléphone et regarder ses mails. Le temps pour lui de répondre aux mails les plus urgents.