Show Biz : des artistes ivoiriennes se prononcent sur la Miss 2019

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Élue le samedi 1er Juin 2019, Tara Gueye est la nouvelle ambassadrice de la beauté ivoirienne. Si la nouvelle reine de la beauté Ivoirienne semble avoir fait l’unanimité au sein de la population, qu’en est-il du côté de nos célébrités féminines musicales ?

Claire Bahi, Bamba Amy Sarah, Daysie… se prononcent ici à cœur ouvert, sur la nouvelle représentante de la beauté Ivoirienne.

Claire Bahi : “le niveau de Miss Côte d'Ivoire était bas cette année”

La chanteuse Claire Bahi a donné son avis sur le concours Miss Côte d’Ivoire au micro du site www.viberadio.ci

« Que les gens arrêtent…. »
« En tant qu’ancienne candidate à Miss CI (Elle a participé aux présélections Miss CI 1999 à Daloa), je trouve que Tara Gueye était la meilleure. Elle est très belle, elle a de jolis traits. Elle mérite amplement la couronne. A mon sens, le niveau était bas cette année, mais avouons que Tara Gueye était au dessus du lot.
Que les gens arrêtent les spéculations inutiles sur les origines de la Miss. Cela fait plus d’une décennie que le Comici existe, si la fille ne remplissait pas les critères de base, elle n’allait pas être retenue depuis les présélections. Pourquoi c’est sur le cas de Tara Gueye que les gens se focalisent. En France par exemple, on voit beaucoup souvent des filles de teint très noir qui deviennent Miss France, sans que cela ne heurte personne».

Bamba Amy Sarah : « J’espère qu’elle va relever le défi »

« On a eu une très belle Miss. Franchement, Tara Gueye n’a pas volé sa victoire, elle était la meilleure de la soirée du samedi. Félicitation à elle. J’espère qu’elle va relever le défi et bien assurer son mandat de Miss CI ».

Daysie : « C’est un bon choix… »

« Tara Gueye, c’est un bon choix. Elle est belle, Elle a une belle taille, elle est bien fine et elle s’exprime bien. La jeune fille mérite sa couronne c’est clair.
Maintenant tout ce qui se raconte ici et là sur ses origines, le débat sur, «elle est ivoirienne, elle ne l’est pas», je pense que nous devons dépasser ces considérations et avancer. Oui, à un moment donné il faut que les gens se disent que ces choses là ne nous apportent rien ».

Enzo