R. Kelly : dans de beaux draps !

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Accusé d’être à la tête d’un temple sexuel, R. Kelly est décidément en bien mauvaise posture. 

Des accusations ont été lancées cette semaine faisant de lui le gourou d’une secte sexuelle qui abuserait de jeunes filles naïves, une pétition a été lancée pour exiger de Sony Music, son label, qu’il mette fin à son contrat.

Déposée sur le site Care2 Petition, elle demande à la maison de disques de ne pas donner de traitement de faveur au chanteur sous prétexte de sa célébrité. « On ne doit pas laisser des agresseurs passer au-dessus des lois sous prétexte qu’ils sont riches et célèbres. Ensemble, faisons de R. Kelly un symbole pour les droits des victimes, pour montrer aux agresseurs que personne n’est intouchable », peut-on lire.

R Kelly n’a semble-t-il pas une attitude exemplaire avec les jeunes femmes retenues chez lui selon l’enquête publiée par BuzzFeed qui a révélé le scandale. On apprend notamment qu’il contrôle « ce qu’elles mangent, comment elles s’habillent, quand elles doivent faire leur toilette, comment elles ont des relations sexuelles qu’il enregistre », et que si ces règles sont brisées, il les agresse, physiquement et verbalement.

Les avocats de R. Kelly nient fermement ces allégations publiées lundi sur le site, et une des jeunes femmes vivant chez lui a donné une interview vidéo à TMZ niant toute coercition dans sa présence chez la star.

De son côté, R. Kelly a posté une photo de lui posant aux côtés de Nelson Mandela il y a plusieurs années.