Olo Kpatcha se confie : «La dernière querelle entre Arafat et moi»

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Olo Kpatcha révèle sur le site Vibe Radio.CI pourquoi il s'est embrouillé avec Arafat Dj.

Considéré comme le fidèle Lieutenant de la légende du coupé décalé, le gardien du temple Arafat, Olo Kpatcha L’Empereur révèle via le site Vibe Radio.CI, la dernière brouille entre lui et son mentor, relative aux sorties nocturnes du Daishikan.

Olo Kpatcha dans sa confidence est revenu en effet sur les nombreuses sorties nocturnes de Dj Arafat, les derniers mois avant sa disparition. Olo fait savoir qu’à maintes reprises, il n’a pas manqué d’interpeller son champion (Arafat) d’éviter de fréquenter un certain nombre de nights clubs de la place, au regard de son image : « Avec les nombreuses histoires qu’on devait gérer dans la nuit chaque fois qu’on sortait pour aller en boîte nuit, j’ai dit à mon ami et frère d’arrêter de fréquenter un certain nombre de nights clubs, tels que Le Haut Niveau, Le Ferrari bar, Le VIP Discothèque, ces endroits là ou son image a commencé à être ternie avec les nombreuses bagarres qu’on a eues durant notre passage », confie Olo.

Ses remontrances ont même fini par créer des dissensions entre lui et son ami : « Vu que ça devenait un sujet qui fâche chaque fois entre nous, moi j’avais décidé de ne plus sortir la nuit pour aller en boîte, ça ne m’interessait plus vraiment les sorties nocturnes », indique celui qui est devenu vendeur de poisson, « Je tenais chaque fois à lui dire que s’il continue de fréquenter ces lieux où les bagarres ne finissaient pas, des gens vont continuer de lui manquer de respect . La conséquence de tout ça, c’est son image qui prenait un coup. J’ai suggéré à mon ami de plutôt fréquenter des endroits comme l’Acoustic, le Life Star où il pourrait rencontrer des gens qui pourraient lui apporter un plus dans la vie. Il ne m’écoutait pas. Mes conseils entraînaient chaque fois des disputes entre nous et depuis près d’un an et demi, moi j’avais arrêté, j’ai mis un terme aux sorties en boîte. Il sortait donc sans moi », laisse entendre Olo qui ajoute « Ceux qui prenaient plaisir à tourner avec lui dans la nuit, ses nouveaux amis, ceux là ne cherchaient pas à lui donner de bons conseils. Ils se rejouissaient plutôt d’être en bonne compagnie du Yôrô, boire le champagne, prendre les points dans la nuit, attirer les go, avec la compagnie du Yôrôbô », a confié l’ex Lieutenant du Daishikan sur VIBE RADIO.CI. Par Enzo Dia