Me Likane : «Arafat n'a pas d'issue, il comparaitra tôt ou tard »

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Dj Arafat a le sommeil agité en ce moment. Le chef de file du coupé décalé était loin de s’imaginer que son acte vis vis de son ex-protégé du nom de Regis Nai, aurait pu lui causer de gros ennuis.

L’artiste, à vrai dire, est «dans pain» actuellement. Le procès ouvert depuis quelques mois à son encontre connaîtra son verdict ce jour, vendredi 25 mai 2018. Arafat qui a déjà brillé par son absence à deux reprises aux différentes audiences, une fois de plus, ne sera pas présent. « Avec ou sans Dj Arafat, le procès se fera. Et le droit sera dit », a tenu à clarifier l’avocat de la partie plaignante, Me Armel Thierry Likane. L'homme de loi fait cette autre mise au point vis-à-vis d’Arafat « Arafat est obligé de comparaître tôt ou tard en cas donc de condamnation. Il n’a pas d’issue, il n’a pas le choix que de comparaître. C’est à cette condition que son appel sera recevable ». A la question de savoir quel sera le sort du chanteur coupé décalé s’il demeure hors de la Cote d’Ivoire, l’avocat  explique «Il existe des traités entre la Côte d’Ivoire et des pays étrangers. En raison de la coopération entre notre pays et d’autres Etats, la justice ivoirienne a la possibilité via le ministère des affaires étrangères, d’exécuter un mandat d’arrêt contre lui ».  ENZO

PLUS: