Maxwell Cornet : dans la misère, "sa mère" lance un SOS

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis
Maxwell Cornet Lyon Côte d'ivoire

Alors que l’international Ivoirien jouit d’une popularité et est à l’abri du besoin en France, sa mère vit dans le dénuement total, à Divo en Côte d’Ivoire selon le site ivoirien sportmania.ci .

 

Il faut dire que Maxwell est un international Ivoirien qui joue dans le club de Lyon.

Ce dernier qui détient également la nationalité française a rejoint récemment les éléphants de Côte d'Ivoire.

De passage à Divo, le confrère a fait le constat de la misère qui est le quotidien de dame Singo Sihaé Béatrice, la génitrice du joueur ivoirien de Lyon.

 

Malade et abandonnée par Maxwell, la dame émet des craintes et menace. "Je suis très malade. Je veux juste voir mon fils et le serrer dans mes bras. Je veux le voir avant de mourir. Mon mari est mort sans voir son fils. Si je meurs sans voir mon fils, je ne le pardonnerai jamais à Jean-Claude et à Maxwell.

 

Jean-Claude nous a arraché notre enfant. Je n’ai pas besoin d’argent. Je veux juste voir mon enfant. Mettre un enfant au monde avec ce que cela comporte comme douleurs et souffrances ; et ne pas pouvoir voir cet enfant alors qu’il est en vie, c’est insupportable. Jean-Claude peut garder tous ses biens, cela n’est pas un problème pour nous. Mais je le supplie de me laisser voir mon enfant…", s’est-elle lamentée.

Selon ledit site, Maxwell Cornet est à présent endoctriné par le neveu de son père, Jean-Claude Gba, au point aujourd’hui de totalement tourner le dos à sa famille biologique.

 

C’est d’ailleurs dans ce contexte que Djekoué Kouegba Firmin, le papa biologique de Maxwel, est décédé de chagrin et dans le dénuement le plus total en juin 2016 sans voir son fils.

 

Une version non confirmée par le concerné rappelons le.

Pour l'heure, ce dernier est attendu pour le match décisif de la Côte d’Ivoire contre le Maroc.

Une rencontre à l’issue de laquelle, les Éléphants de Côte d’Ivoire doivent impérativement l’emporter pour participer à la prochaine Coupe du Monde en Russie.

PLUS: