Les humoristes fuient la salle Anoumabo : les vraies raisons

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

La salle Anoumabo du Palais de la culture ne fait visiblement pas l’affaire des humoristes. Certains d’entre eux ne cachent pas les difficultés qu’ils y rencontrent lors de leurs prestations.

De plus en plus les humoristes ivoiriens se montrent très critiques vis-à-vis de la 4000 places du Palais de la culture, communément appelée la Salle Anoumabo. Depuis un moment, certains parmi eux préfèrent produire leur one-man-show dans des salles fermées de la place, telles l’Institut Français, le Palais des Congrès du Sofitel Hôtel Ivoire, la salle François Lougah ou encore la salle Kodjo Ebouclé. 

Aux dires des humoristes Ivoiriens, faire un One Man Show dans une salle ouverte telle la 4000 places du Palais de la culture, n’est pas chose aisée. Pour eux, Anoumabo serait plutôt adapté pour des besoins de concerts live. Les humoristes : le Magnific, Adama Dahico, Digbeu Cravate, Joël se prononcent sur le sujet. Ils touchent du doigt les difficultés qu’ils rencontrent, notamment le vent, la mauvaise qualité du son, l’écho des bruits extérieurs et absence de chaleur du public. 

Le Magnific : « Les échos d’un concert au Palais parvenaient dans la salle Anoumabo lors de mon One man Show.»

« Le jour de mon One man show au Palais de la culture à la salle Anoumabo se déroulait à côté dans le Palais, un autre spectacle, le concert de Kajeem. Ce jour-là, le bruit sonore du concert de Kajeem parvenait dans la salle Anoumabo. Il a fallu attendre totalement la fin du concert de Kajeem avant de démarrer mon one-man-show ce soir là au Palais de la culture ».

Adama Dahico : « La salle Anoumabo, c’est plutôt pour se faire de l’argent qu’on y va »

« Il faut être réaliste, la 4000 Places par définition, c’est pour des concerts live. Anoumabo n’est pas conseillé pour des one-man-show. C’est comme si vous allez jouer une rencontre de Hand Ball au stade FHB, quel résultat voulez-vous obtenir ? Quand tu te produis en one-man-show à la 4000 Places, il y a trop d’intempéries tels que le vent et le son, ici tu as l’impression qu’on ne t’entend pas. Aujourd’hui les spectacles d’humour à la 4000 Places, c’est plus pour se faire de l’argent».

 Joel : «A la 4000 Places, la chaleur avec le public n’y est pas»
« Anoumabo n’est pas une salle typique pour des spectacles d’humour. Quand on joue à la 4000 Places la chaleur avec son public n’y est pas comparativement aux salles closes telles que l’Institut Français, Kodjo Ebouclé, ou on est beaucoup plus à l’aise dans nos prestations. À la salle Anoumabo, le vent gêne, on n’a pas un bon retour dans le micro».
Digbeu Cravate: « On est obligés de réadapter la salle.»
«Anoumabo c’est n’est pas un truc pour spectacle d’humour et de théâtre. La salle ne répond pas aux normes établies, on est obligés de réadapter la salle et ça nécessite un budget supplémentaire. Au spectacle de Gohou par exemple, lors de mon intervention, on percevait le sifflement du vent dans le micro ». Enzo Dia