Kaaris : n'a rien oublié de la saveur culinaire du pays !

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Kaaris connait et raffole d’habitudes culinaires et linguistiques de la Côte d’Ivoire.

Le rappeur ivoirien le plus binguiste qui parlait récemment avec fierté sur les réseaux sociaux du garba vient de confirmer qu’il n’y a pas que l’attiéké au poisson frit qu’il raffole parmi la pléiade des mets de ses origines.

Okou Gnakoury dit qu’il ne résiste pas devant un plat de " Loko soukoué ", ni du riz à la sauce graine accompagnée d’escargot et de queue de bœuf, encore moins devant la sauce gnangnan qu’il "aime bien quand c’est amer".

Il reste attaché à sa culture ivoirienne en dépit de son disque d’or et ses trois disques de platine. " Je me considère comme un fils d’ici qui est parti et qui a trouvé quelque chose et qui revient pour kiffer ", précise-t-il. C’est normal, " Zongo le Dozo " a fait le village avant de s’en aller rejoindre sa génitrice en France.

PLUS: