Gbi de Fer : 9 mois après,il raconte comment Arafat a été abandonné

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

12 Août 2019 - 12 Mai 2020 cela fait 9 mois précisément que la légende du coupé décalé a été arraché à l’affection des siens. Avec son langage cru qui le caractérise, le célèbre comédien et acteur ivoirien Gbi de Fer, fait de grosses confidences sur feu Ange Didier. 

9 mois après la perte du mentor de la YOROGANG, le célèbre comédien ivoirien, Gbi de Fer fait de grosses confidences sur feu Ange Didier Houon, via le site VIBE RADIO.CI : « Arafat, on ne finira pas de le regretter, ce garçon était un vrai gâchis. Car pour moi, il n’avait pas pris la pleine mesure de ce qu’il représentait pour son pays et pour l’Afrique. Il s’est négligé, il s’est laissé emporter par ce petit comportement de jeunesse qui leur monte souvent la tête. Quand on a un tel succès qui dépasse les frontières et qu’on n’a pas un bon entourage et de bons conseillers, c’est malheureusement ce qui arrive, c’est une grosse perte et ça fait mal » confie le Patron du Djelly Théâtre d’Abidjan.

Kouya Gnépa, alias Gbi de Fer accuse : « Arafat n’était certes pas le meilleur artiste, encore moins le meilleur instrumentiste de Côte d’Ivoire, mais il avait une étoile, c’était son heure, d’aucun ont dit : «L’enfant du peuple». Quand c’est ton heure, tout ce que tu fais, plaît aux gens. Il a marqué son époque et la jeunesse ivoirienne. Mais les gens ont été très méchants vis-à-vis de lui. La médisance d’autrui a fait que des personnes qui voulaient l’approcher se sont éloignés un moment de lui. Ils ont raconté des méchancetés sur le garçon et ça fait qu’à un moment donné, il avait tous les problèmes du monde pour pratiquer son art. Arafat a été lâché, c’est surtout à l’extérieur qu’il avait encore de bons soutiens. ¾ je vous assure, des acteurs du show-biz ivoirien ont précipité la chute de ce garçon », condamne fermement Général Gbi qui fait cette révélation troublante : « Vous trouvez normal qu’un garçon comme DJ Arafat, icône et ambassadeur de la musique ivoirienne, 2 fois Koraman, qu’il ne soit pas en mesure de régler la location d’une sono pour son dernier concert au YELAMS. Des gens l’avaient fermé, il n’avait plus de sponsor, pas de spectacles, donc pas d’argent. Même la totalité de l’argent pour louer la sono de son dernier concert, il ne l’avait pas. C’est le DG d’une chaîne de Radio de la place que je vais taire le nom qui lui a remis de l’argent pour régler la totalité de la location de la sono, afin qu’il tienne son concert du YELAMS à Treichville, qui a été malheureusement le tout dernier de sa carrière » a confié le célèbre comédien ivoirien sur VIBE RADIO.CI. Par Enzo Dia