Football : un professionnel ivoirien abattu à Angré

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis
Georges Henri Aboubakar Griffiths

 En congé à Abidjan, Georges Henri Aboubakar Griffiths ne retournera plus jamais son équipe de Diosgyor en Hongrie.

 L’attaquant international ivoirien a été froidement abattu par des gangsters. Hélas ! Après une visite hier jeudi 5 octobre chez l’une de ses amies, Griffiths a été accosté par deux inconnus qui lui ont intimé l’ordre de leur remettre les clés de son véhicule, une Mercedes ML. Refusant instinctivement d’obtempérer, l’un des braqueurs a ouvert le feu sur le joueur.

Malheureusement, il n’a pas survécu à ses blessures. Car il a rendu l’âme au moment où il était transporté dans une clinique. L’accident s’est produit hier jeudi 5 octobre, à Cocody Angré Djibi, aux environs de 19 heures.

Né le 24 février 1990 à Treichville à Abidjan, il a évolué en sélection nationale des moins de 23 ans avant de connaître une carrière professionnelle qui l’a conduit en République Tchèque et en Hongrie.