Dobet Gnahoré : « les gens écoutent de la musique pour s’abrutir »

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

  Artiste internationale ivoirienne, Dobet Gnahoré au cours d’un entretien avec le journal Jeune Afrique n’a pas été tendre avec le Coupé Décalé.

Fierté de la musique ivoirienne, Dobet Gnahoré qui vit en France depuis 1999 suit attentivement l’actualité musicale de son pays.

Fille de Bony Gnahoré et sœur d’un membre du groupe Kiff No Beat, Dobet Gnahoré fait savoir au micro de Jeune AFRIQUE qu’en Côte d’Ivoire on n’entend que du “ Tapage ”.

 

Faisant référence au Coupé-Décalé, la jeune star soutien que notre culture a été perdue. « Depuis la fin de la crise, dans tous les maquis, on n’entend plus que du coupé-décalé, DJ Arafat et compagnie. Autour d’une bière, les gens écoutent de la musique pour s’abrutir et oublier leurs problèmes. Les Ivoiriens ont oublié que l’art était là pour rendre intelligent », déplore-t‑elle.