Décès d’Aurlus Mabélé : le Roi du Soukouss emporté par la COVID 19

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

La première victime du Coronavirus dans le monde artistique sur le continent, est le célèbre chanteur Congolais : Aurlus Mabélé.

L’inspirateur du «Soukouss» s’en est allé.

Le Maestro du Soukouss s’est éteint. Aurelien Miatsonama, plus connu sous le nom de Aurlus Mabélé a tiré sa révérence le jeudi 19 mars dans sa 63e année. La légende du Soukouss est décédée hier dans la capitale Parisienne, à l’hôpital Simone Veil d’Eaubonne.

Aurlus Mabelé était malade, victime d'un AVC dont il traînait de graves séquelles depuis plus de dix ans déjà. 

Fragile, le natif du Congo Brazza a contracté la maladie COVID 19, à Paris. 

Véritable icône de la musique Congolaise, à travers son mythique groupe Nimbola Lokole de Brazza, Aurlus Mabélé a marqué la musique Africaine dans les années 80. 

Connu pour ses qualités de danseur, le maître du Soukouss a écumé plusieurs scènes sur le continent. De lui, on retient les titres à succès : «Africa Mousso», «Femme Ivoirienne», «Embargo» « Betty», «Loketo» et «Frères de Sang», chanté avec Frederick Ehui Meiway. Adieu le King du Soukouss. Par Enzo Dia