Décès Erickson Le Zulu : un proche dit tout ce qu'il faut savoir

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Une grande voix du coupé décalé s’en est allé. 6 mois après la disparition de Dj Arafat, le coupé décalé perd une autre étoile.

Un des pionniers du mouvement musical créé par Douk Saga, Bosiki Eric, alias Erickson Le Zoulou a tiré sa révérence tôt la matinée du dimanche 16 février à 4h du matin. Le chanteur à la voix mélodieuse est décédé en France, à l’hôpital de Créteil.

 Interné depuis quelques jours dans cet hôpital Parisien, l’ancien Disc-jockeys des maquis Shangai, Roland Garros à Yop, était dans un état critique. 

En effet, évacué  à l’hôpital mal en point, Erickson Le Zulu, apprend une source très proche de l’artiste, souffrait d’une Hépatite B. Suite aux premières interventions, fait savoir notre interlocuteur, les médecins ont par ailleurs diagnostiqué un cancer d’estomac. Vu donc son état préoccupant, les médecins Français avaient décidé d’opérer l’artiste.  

Le chanteur  coupé décalé a lutté contre le mal jusqu’à son dernier souffle. Hélas, le destin en a décidé autrement , Ericson Le Zulu, s’est couché à jamais .

Auteur des titres à succès « Suzanna», «Bongo », le chanteur d’origine Congolaise s’est lancé dans le show biz ivoirien aux premières heures du coupé décalé. Il s’était surtout illustré par la qualité de sa voix et de ses belles mélodies à travers des titres tels: «Zambé», «Gloire». 

Le défunt laisse derrière lui, une veuve et 5 enfants. ADIEU le Zulu du coupé décalé, ADIEU le  talentueux. Par Enzo Dia