Coupé Décalé : Safarel règle ses comptes

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Visiblement agacé par l’attitude de certains acteurs du mouvement coupé décalé, qui selon lui, semblent se détourner du mouvement musical, Safarel Obiang règle ses comptes.

Le meilleur artiste 2019 au récent PRIMUD n’est pas du tout content. Safarel Obiang est remonté en ce moment contre certains acteurs du milieu du coupé décalé. 

L’auteur du concept «Tchintchin» accuse ses pairs du coupé décalé de vouloir se détourner du mouvement musical : « La survie du coupé décalé repose sur les épaules de peu de personnes. Moi-même je suis devant pour la survie du coupé décalé. Il y a beaucoup qui font plus du coupé décalé. Ces derniers temps, d’autres sont devenus Zougloumans », a critiqué Safarel.

Le PRIMUD D’OR 2019 ne démord pas : « D’autres avec tout leur piano et guitares, ils ne peuvent rien crée dans le coupé décalé, ils sont sur autre style » a-t-il laissé entendre avant de s’inquiéter : « Comment voulez-vous que le coupé décalé soit comme avant si on est en train de fuir le coupé décalé. Le contenu du coupé décalé est en train de s’envoler. Ceux qui font du vrai coupé décalé, on n’est pas assez. D’autres avec tout leur studio, ils ne peuvent rien créer », a fustigé l’inspirateur du «Manger ch… ». Par Enzo Dia