Concert Dj Mix : Hué, comment Debordo a failli gâcher la fête

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Un gros incident a émaillé hier soir le concert de Dj Mix. Invité sur la scène, le dérapage verbal de Debordo Leekunfa, a failli très mal tourner. 

Ce fut à n’en point douter, le concert coupé décalé de l’année qui a le plus attiré les foules. El Panturo: Dj Mix Premier a surpris tout le monde hier soir en drainant une foule immense à son concert live. Celui qui se fait appeler «Champion Tout Terrain» a réussi hier le pari de la mobilisation en rassemblant plus de 4000 spectateurs à salle Anoumabo du Palais de la culture.

A 21 heure 30 lorsque, l’auteur du titre à succès «Mal à la tête» foule la scène, la salle Anoumabo est pleine comme un œuf. 

Superbement vêtu, Mix Premier enchaîne les titres de son répertoire, ainsi que les chansons de son nouvel album. 45 Minutes plus tard, débute le ballet de passages des célébrités et artistes en soutien, venus accompagner et partager le podium avec  Dj Mix . El Panturo appelle tour à tour sur la scène, Bebi Philip, Serge Beynaud, Francky Dicaprio, ainsi que Carmen Sama et le staff de la Yorogang.

L’ambiance monte d’un cran, c’est le déluge dans la salle. Molare, Ariel Sheney et un invité surprise du concert, Sidiki Diabaté… aperçus dans les loges, sont en attente pour le show de soutien. 

22 h25, apparaît celui que les Légionnaires (fans de Debordo) appellent Le «Mimi». Bien accueilli pourtant à sa montée par un public constitué en majorité de Chinois ( Fans d'Arafat ), Debordo va maladroitement faire un dérapage verbal, en prononçant des propos injurieux qui seront très mal appréciés par le public.

Toute chose qui va mettre le feu aux poudres. Irrités par les propos déplacés d’Opah La Nation, Debordo se fait copieusement hué par le public, avant de recevoir plusieurs projectiles sur la scène. Dans cette pagaille, Dj Mix accoure pour tenter de calmer les esprits. El Panturo improvise une chanson pour apaiser la foule, mais en vain. S’ensuit un cafouillage énorme dans la salle. Vomi par la foule, Les Chinois présents veulent en découdre avec Debordo. Opah La Nation defie la foule de Chinois. Micro en main, il déclare en chantant: «Tuez moi oh»«Tuez moi oh», chante l’artiste, visiblement exaspéré. 

Le podium de la salle Anoumabo est envahi. La tension monte sur la scène. La musique est arrêtée, c’est la confusion totale. On assiste à une véritable agitation à la 4000 Places de la salle Anoumabo. Différents camps d’artistes, membres de l’organisation et quelques spectateurs téméraires manquent d’en venir aux mains sur le podium. C’est dans ce tohu bohu que le service de sécurité réussit à soustraire Debordo dans la salle, évitant ainsi un affrontement sur la scène. Debordo et son staff sont escortés jusque dans leur véhicule par les Bodygards. Très remonté, Opah La Nation démarre en trombe sa voiture et quitte précipitamment le Palais.   Enzo Dia