Burida : le sujet Arafat divise les membres

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Le Burida est à l’heure des élections en ce moment.

L’élection des membres des collèges de la Nouvelle Assemblée générale du BURIDA a démarré hier mardi à la Caistab au Plateau. Ces élections sont émaillées en ce moment de divergences entre membres de la famille des artistes. Si à l’intérieur de l’auditorium de la Caistab, les élections se déroulent comme prévu, à l’extérieur la tension est visiblement vive. Un collectif de membres, emmené par Bilé Didier, Pat Sako, David Tayorault…dénommé: «Légalité et Transparence» exige le report immédiat de ces élections. «Nous sommes en train de nous acheminer à un braquage électoral.Les gens ont crié sur les toits ici, on a dépensé plus de 53  Millions de nos Frs pour commanditer un audit. Les résultats sont là et le Conseil d’Administration refuse de les rendre publique. Et on nous demande d’aller aux élections.Ecoutez, on ne peut pas bâtir une maison sur un socle qui n’est pas solide!» a déploré Pat Sako.

Le précurseur Zouglou Bilé Didier, évoque le deuil qui frappe le monde artistique en ce moment «Nous sommes frappés par un deuil qui nous a vraiment meurtri, le décès de notre frère Dj Arafat. Arafat fait partie des nôtres,. Il est de la maison, le BURIDA et il fait entrer de l’argent dans cette maison. On ne demande pas une annulation de ces élections, mais juste un report et laisser le temps qu’on enterre notre frère et après aller en toute sérénité à ces élections.C’est un point d’honneur dans nos revendications».

Noel Dourey s’offusque « Voyez-vous, Nous sommes des artistes, et donc des éclaireurs de conscience. Aller au vote, ce n’est pas un reniement de la douleur. Dj Arafat c’est notre fils, un artiste émérite qui est décédé. Mais on nous demande un report d’une semaine de ces élections par rapport au deuil, est-ce à dire qu’on va enterrer Arafat avant la fin de la semaine? Il faut savoir raison gardée et arrêter de distraire les Ivoiriens. Ce serait un échec si ces élections n’ont pas lieu», a fait remarquer Noel Dourey.   Enzo Dia