Démolition d’une partie de sa villa par le maire : JJK réagit

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Dans le cadre du vaste projet d’assainissement entamé depuis quelque temps par Cissé Bacongo, maire de la commune de Koumassi, l’opération de déblayage dans cette cité, vient de faire une victime bien connue.

En effet la somptueuse résidence familiale du boucantier Jean Jacques Kouamé, située dans les encablures du VGE à Koumassi, n’a pas été épargnée.

De fait, une partie de la belle résidence de la famille Kouamé a été démolie par les bulldozers du maire Cissé Kalil Bacongo.

Une opération qui s’est produite en l’absence de l’héritier des lieux, Jean Jacques Kouamé.

Très discret ces dernières années, nous avons réussi à joindre JJK. Absent du pays en ce moment, l’ancien compagnon de Douk Saga a réagi sur le site Vibe Radio.CI par téléphone : «Il n’y a pas lieu de polémiquer. Les gens ont estimé qu’une partie de la résidence est sur la voie, il y a eu des démolitions, on ne fait que se plier, car nul n’est au dessus de la loi», dit résigné, l’ex Boucantier.

JJK livre cette autre confidence vis-à-vis du premier magistrat de la commune de Koumassi Cissé Bacongo : «Des experts que nous avons engagés ont fait le constat des dégâts collatéraux. J’ai eu le maire Bacongo au téléphone, on a échangé longuement. Il m’a donné toutes les assurances qu’il va s’en occuper. Je m’en remets donc au maire qui a promis suivre personnellement le dossier», a expliqué JJK.

Enzo Dia