Affaire Meiway raconte sa «mort» : l'artiste s'explique

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Suite à ses propos funèbres prononcés publiquement lors de son concert qui ont heurté les fans, la légende Meiway s'explique.

Les déclarations funèbres proférées de manière excessive le week-end dernier par le Génie de Kpalezo sur la grande scène du Palais de la culture, lors du show de clôture de ses 30 ans de carrière, ont manifestement heurté les nombreux fans de l’artiste. 

Dans leurs commentaires sur la toile et dans la cité, ces derniers se sont offusqués d’entendre leur idole tenir de tels propos négatifs et troublants. 
Devant la vague de réactions et d’indignations de certains mélomanes, le site VIBE RADIO.CI a bien voulu joindre le Professeur Awôlôwo pour l’entendre sur cette curieuse sortie qui continue de faire jaser.

Sans faux-fuyant, Meiway s’en explique : « C’est un message que je porte pour une corporation, il faut qu’on apprenne à respecter nos artistes et leur donner de la considération. Je prône cela, parce que voyez-vous, les artistes que nous sommes, avons droit à autre chose que la réalité que nous vivons. Il faut que les gens aient un autre regard sur les ambassadeurs culturels que nous sommes. Je refuse qu’on pense à l'artiste que lorsqu’il n’est plus de ce monde. Je l’ai dit, je ne veux pas d’un quelconque honneur à titre posthume. Si on veut m’élever, il faut le faire de mon vivant. Ais-je tort de le revendiquer ? » s’interroge, amer celui qui se fait appeler «Le Dernier des Fédérés»

Puis le descendant des Nzima Kôtôkô de poursuivre son explication : « Je suis une personne entière qui dit ce qu’il pense. Quand une chose est blanc, je ne sais pas dire le contraire. La sincérité et la franchise m’ont toujours caractérisé. Je ne suis pas un fuyard, je suis quelqu’un d’entier. Les diseurs de vérités, il en manque véritablement sous nos tropiques. J’ai toujours été pur dans ce que je dis et ce que je fais. Sous nos cieux, malheureusement, on ne sait pas se dire les vérités », a-t-il décrié. 

S’adressant à qui veut l’entendre, l’inspirateur du Zoblazo est toujours égale à lui-même : « Moi, j’ai eu la chance de célébrer mes 30 ans, d’autres n’ont pas eu cette occasion-là. Je rêvais de devenir un grand artiste dans mon pays, et aujourd’hui je le suis à l’échelle continentale. J’ai réussi à préserver l’avenir des mes enfants. Je le dis, si je meurs aujourd’hui, je peux affirmer que j’ai réussi ma mission sur terre », a t-il réaffirmé.

Meiway apprend qu’au lendemain de son concert du week-end dernier, des proches et fans n’ont pas manqué de l’interpeller sur ses déclarations fracassantes : « On m’a fait savoir que je suis allé un peu trop loin dans mes propos. Désolé, je m’excuse très sincèrement si j’ai dû heurter certaines âmes. Mais c’est ma nature de vouloir demeurer quelqu’un de juste et véridique », a martelé la légende Meiway. Enzo Dia