Affaire Emma/ JJK: pourquoi des gens veulent qu’on les emprisonnent

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Après avoir soutenu les interpellés de l’anniversaire d’Emma Lohoues, Jean Jacques Kouamé exprime son mécontentement au regard de l’attitude de certaines «mauvaises langues».

Au lendemain du procès des invités de la «Fête à Emma Lohoues», l’artiste coupé décalé et homme d’affaire : Jean Jacques Kouamé s’exprime sur l’affaire qui a connu son verdict hier mardi. 

Via le site Vibe Radio.CI, Jean Jacques Kouamé s’est dit déçu par l’attitude de certaines langues qui en voulaient aux interpellés de l’anniversaire d’Emma Lohoues à savoir : Molare, Eudoxie Yao, Le Gros Bedel… : « J’étais hier au Parquet, j’ai suivi le Procès, parce que pour moi, c’était primordial de venir les soutenir. Ils ont fait des choses par inadvertance, il faut aujourd’hui demander la grâce pour eux, car nous sommes tous dans un monde de pécheurs. Ils ont reconnu leurs erreurs et ont même pris des engagements fermes devant les juges » a fait savoir l’ex-boucantier, qui dévoile ceci : « Sur les réseaux sociaux, on m’écrit pour me dire pourquoi je suis allé soutenir Molare et les autres. Écoutez, même à mon pire ennemi, je ne peux pas souhaiter la prison. Je ne peux pas voir un proche qui risque de faire la prison et rester indifférent. Il fallait que j’aille les soutenir, si c'était à refaire, je le referai », a dit avec force et vigueur l’ancien bras-droit de Douk Saga. 

Visiblement agacé, JJK dénonce les conspirateurs : « Si j’avais écouté certaines personnes, je ne serais pas venu apporter mon soutien à mes frères qui étaient dans la merde dans cette affaire. Souvent, c’est notre entourage qui nous met les bâtons dans les roues. J’ai même répondu à ceux qui ont laissé entendre que la justice n’a pas été dur avec un emprisonnement ferme. Pourquoi des gens tiennent à ceux qu’on les emprisonnent, il faut qu’on apprenne à s’aimer » a tenu à signifier JJK. Par Enzo Dia