Madagascar : après la crise, les négociations

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

L’escalade entre l’opposition et le pouvoir n’a pas eu lieu le 26 mai dernier à Antananarivo. C’est le résultat des choix successifs de la Haute Cour constitutionnelle qui faute de déchoir le Président Hery Rajaonarimampianina, comme le réclamait ses adversaires, l’a sommé de composer un gouvernement d’union nationale avec un Premier ministre issu de l’opposition. L’enjeu des négociations se concentre aussi sur le calendrier des élections anticipées.

En savoir plus