Stromae : de retour à Kigali, il rend hommage à son père

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis

Au cours d'un concert à Kigali, le chanteur belge a rendu un vibrant hommage à son père, assassiné pendant le génocide rwandais en 1994.

Au cours d'un concert à Kigali, le chanteur belge a rendu un vibrant hommage à son père, assassiné pendant le génocide rwandais en 1994.
Au milieu de son tube Papoutai, il lève le doigt vers le ciel.
"Je ne l'avais jamais fait, mais je crois que c'est l'heure, l'endroit. Pour la première fois j'aimerais faire une grosse dédicace à mon papa. Merci papa."
"Grosse dédicace à mon papa"
L’émotion est à son comble. Après avoir annulé en juin, son passage à Kigali pour raisons de santé, Stromae est de retour sur ses terres natales pour achever sa tournée africaine.

Et ce spectacle dans un stade de la capitale rwandaise était très symbolique, puisque son père fait parti des victimes du génocide de 1994. Des milliers de personnes sont venues communier avec l’enfant du pays. L’ambiance était "formidable". Comme le tube de Stromae bien connu des Rwandais.

Moment fort pour Stromae.

Stromae a un peu modifié les paroles de sa célèbre chanson Papaoutai qui parle de l'absence de son père. "Dis-moi où t'étais ? "Dis-moi où t'étais ? "A Kigali... au Rwanda...", a-t-il scandé, avant de lancer "Il est là !".
Le Rwanda panse toujours les blessures du génocide qui a fait environ 800 000 morts en 1994, essentiellement parmi la minorité tutsi.

PLUS: