Marcus : l’ex tourneur de Yemi Aladé fustige la musique ivoirienne

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Marcus Yapy, plus connu sous le nom de Marcus, est un jeune Français d’origine ivoirienne. Fierté du show biz ivoirien, l’homme qui a plusieurs casquettes, s’exprime sur la musique ivoirienne.

Marcus est producteur-manager d’artiste dans l’hexagone, et propriétaire du célèbre night club Parisien dénommé: «Paris Village». Il fait aujourd’hui office de manager Europe de Safarel Obiang. L’ex-tourneur de la méga star Nigériane Yémi Aladé, était sur les bords de la lagune Ebrié pour caler un gros événement, qui va se dérouler très bientôt dans la capitale ivoirienne.

Au micro de Vibe Radio.Ci, le Promoteur ivoirien qui a séjourné une semaine durant à Babi, s’est prononcé sur le show biz made in Côte d’Ivoire : «La musique Ivoirienne la plus consommée à Paris est le coupé décalé. Elle n’a rien à envier à la musique Naija. En boîte de nuit tout comme dans les communautés, elle fait danser tout le monde», fait savoir le jeune promoteur.

Il touche ici du doigt, ce qui constitue aujourd’hui selon lui, la plaie de la musique ivoirienne : «Avec les Naija, chez nos frères Anglophones, il y a plus de sérieux dans ce qu’ils font. Ils sont fidèles à leur producteur comme managers. Ils suivent ce qu’on leur dit, Il y a une ligne de conduite bien définie. C’est pour ça qu’ils avancent. Les ivoiriens ne sont pas stables dans ça. Chez nous, ce n’est pas le cas, il y a trop de cacophonies. Un truc est proposé par là, l’autre valide de l’autre côté. Ça va dans tous les sens, on ne se retrouve plus. Il y a un manque de professionnalisme. Les gens ne se donnent pas forcément les moyens de faire mieux. Nos acteurs gagneraient à se détourner des clashs  pour se concentrer sur leur carrière », a-t-il préconisé.   

Enzo Dia