Gadji Celi : le chanteur ivoirien bientôt de retour

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis

L’artiste ivoirien Gadji Celi est bientôt de retour. Le chanteur en exil en France prépare en ce moment la sortie de son prochain album « Point sensible ».

S’il est loin de ses terres natales, Gadji Celi est néanmoins très actif sur la scène musicale.
Après un featuring très apprécié avec Rocky Gold et un duo de feu avec la chanteuse Nesly sur le titre « Besoin d’amour » l’ex footbaleur peaufine son dernier album.
Sur cet opus, les mélomanes retrouveront des titres comme « Échauffement câlin caresse » et « Ancien feu ».

IL faut dire que l’artiste n’est point perturbé par les accusations de détournements qui pèsent sur lui.

Anciennement à la tête de cette institution, le King est accusé par ses collègues, d’un détournement portant sur la somme de cinq milliards de FCFA des caisses du Bureau Ivoirien des Droits d’auteurs (BURIDA).

« Ça m’étonne qu’on me colle une affaire de 5 milliards détournés au Burida Rechercher Burida (rire) », répondait l’artiste récemment dans un média ivoriens avant de s’expliquer.

« Pendant les un an et quatre mois de mon mandat, mon conseil d’administration et moi, nous avons renfloué les caisses du Burida Rechercher Burida avec 1 milliard 125 millions. Et c’est uniquement les recettes de la zone gouvernementale. Parce qu’on n’encaissait pas dans la zone ex-cno. En septembre 2010, il y avait le délestage. Et c’était compliqué de faire payer les gens. En octobre, c’était la période des élections, on n’a pas encaissé comme il se devait avec tous les mouvements. Et novembre et décembre, la situation s’est empirée. Alors que ce sont les trois mois de bonne saison pour le Burida. Et c’est donc sans ces trois mois que nous avons fait rentrés 1 milliards 125 millions. Malgré tout, j’ai payé les employés, réglé les problèmes des artistes, payé les droits d’auteurs. Et j’ai restauré la maison y compris tous les nouveaux meubles de bureaux. Donc, cela a nécessité des dépenses. »