Burida : le CACB exige la démission de Mme Viera

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Une nouvelle crise secoue le Burida. La tension monte en ce moment entre les protagonistes de la maison des artistes.

Le collectif des artistes pour le changement au Burida (CACB), par la voix de son porte parole, Fadal Dey est monté au créneau pour faire entendre sa voix. Le collectif veut en effet la «tête» de la Directrice du Burida. Il exige «purement et simplement» la démission de Mme Irène Viera. Et Fadal Dey de faire cette révélation «Nous reprochons à la Directrice des fautes lourdes de gestions. Nous ne saurions accepter une minute de plus cette dame à la tête de notre institution », menace le collectif. «La démission de Kajeem nous arrange. Car elle nous ouvre les yeux sur beaucoup de pratiques dans cette maison. Nous avons découvert certaines choses aujourd’hui après investigations. Même le personnel du Burida aujourd’hui, ne supporte plus cette direction », laisse entendre le porte voix des artistes.

Qui dit détenir des éléments de preuves contre la DG du Burida «Nous sommes des légalistes.Nous vous apprenons que nous avons au préalable saisi la haute autorité pour la bonne gouvernance, ainsi que l’Inspection générale, des institutions auprès desquelles nous avons déposé des preuves de la forfaiture de Mme Viera». Les détracteurs de la DG en définitive, portent de graves accusations vis-à-vis de la première responsable du Burida « Nous l'accusons de détournement de fonds au Burida. Qu’est ce qu’elle a fait de l’argent des artistes ? Elle s’est en effet permise de financer un événement à hauteur de 150 millions, événement qu’elle avait baptisé « SOLID’artiste », pour dit-elle, récolter des fonds et soutenir les artistes. La suite, on n’a rien vu. Ou sont passés les millions des artistes ?» s’interroge Fadal, amer. ENZO