Vibe Insolite: Vietnam, des poils d'éléphants qui valent très chers

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Au Vietnam, des poils d'éléphants sont arrachés des queues des pachydermes pour satisfaire une nouvelle mode: se parer de bijoux qui apporteraient bonheur et prospérité.

A 11 200 Francs CFA le poil, le business est lucratif dans le pays qui pratique le commerce illicite des cornes de rhinocéros, d'écailles de pangolin, de dents de tigre ou de bile d'ours. "Je vais arracher un poil devant vous comme cela vous pourrez être sûr qu'il ne s'agit pas d'une imitation", lance une femme qui vend ce type de bijoux dans le village de Tri A, sur les hauts plateaux du centre du Vietnam.

Selon Dionne Slagter de l'ONG Animals Asia, la plupart des queues d'éléphants seraient introduites en contrebande depuis les pays voisins ou l'Afrique. Le Vietnam ne compte en effet que 80 éléphants en captivité et une centaine encore à l'état sauvage.

"La queue est très importante pour leur hygiène corporelle. En arrachant les poils qui la recouvrent ou en la coupant, on handicape ces animaux", déplore Dionne Slagter.

Au Vietnam, les minorités ethniques M'nong et Ede, surnommées le "royaume des éléphants" pour les grands troupeaux qui peuplaient jadis ses forêts, entretiennent toujours un profond respect pour les pachydermes.