Top 5 : les personnes qui ont perdu leur boulot à cause d’un tweet

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Twitter, c’est pratique parce qu’on peut donner son avis sur tout tout le temps et déclencher des polémiques pour le fun. 

Mais les polémiques peuvent excéder le cadre du réseau social et avoir ce qu’on appelle une petite incidence sur la vie professionnelle de ceux qui ont twitté trop vite. Et là, c’est le drame, Pôle Emploi et tout le toutim. Mieux vaut parfois d’abstenir d’avoir un avis.

1. Nicole Crowther

Figurante sur la série Glee, Nicole Crowther a bousillé sa carrière en postant sue Twitter des spoilers de la série. Blacklistée immédiatement de tout boulot de figurant, elle a dû ranger ses ambitions d’actorat au placard pour rejoindre le business familial – qui consiste à vendre des toits.

2. Holly Jones, la coiffeuse virée après un tweet désagréable sur un resto

Holly Jones a passé le réveillon 2016 au Kilroy’s Bar N’ Grill, un resto d’Indianapolis. Et elle n’était pas contente du tout : plutôt que de la servir, le staff du resto s’est en effet empressé de secourir une femme de 70 ans qui étaient en train de faire une crise cardiaque. Autant dire que son tweet très con n’est pas bien passé : Jones en a pris plein la gueule et le salon de coiffure où elle travaillait aussi. Et elle a logiquement fini par se faire virer par ledit salon, sans doute lassé de recevoir des critiques négatives et arbitraires sur Internet.

3. L'employé de Taco Bell qui pissait sur les tacos

En 2012, Cameron ; un employé de Taco Bell, s’est photographié en train de pisser sur un tacos et a posté la photo sur Twitter en l’adressant à Hunter Moore (criminel notoire à la tête notamment d’un site Internet dédié au Revenge Porn). Alors autant Hunter Moore s’est marré, autant les autres personnes pas trop. Les Anonymous ont réussi à récupérer les données perso de Jankowski pour l’exposer bien méchamment et, assez logiquement, il a fini par se faire virer de Taco Bell.

4. Le joueur de football américain qui doit arrêter sa carrière à cause d'un tweet

Lors de l’annonce de la capture et de la mort d’Ousama Ben Laden, Rashard Mendenhall, un joueur de football américain, a fait un tweet qui est mal passé auprès des Américains. Il s’est pourtant contenté de s’interroger sur la pertinence de se réjouir de la mort d’un homme, fût-il un terroriste. Viré, il fera une saison de plus dans l’Arizona avant de prendre sa retraite.

5. Après avoir fait une blague de mauvais goût sur Twitter, une cadre d'InterActiveCorp s'est fait virer bien sévère

En 2013, alors qu’elle se trouvait à bord d’un New York-Le Cap, Justine Sacco, une cadre de la grosse boîte américaine IAC, a fait un tweet qui se voulait marrant : « J’arrive en Afrique, j’espère que je ne choperai pas le SIDA. Non, je déconne. Je suis blanche ! » Sacco a expliqué qu’elle voulait se foutre de la gueule des Américains, étant elle-même Sud-Africaine. Victime d’une campagne de harcèlement en ligne, elle a fini par perdre son boulot.