5 expressions qui ont en réalité un double-sens caché, très coquin

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis
1- De fil en aiguille

Ce que l’on comprend : qu’une chose en entraîne une autre. La suite logique, comme l’aiguille qui entraîne son morceau de fil derrière elle…

Le sens caché : se faire sodomiser (expression datant du XVIème siècle). L’expression exacte qui était utilisée est d’ailleurs : « s’en faire filer une aiguillée ».

2- La bagatelle

Ce que l’on comprend : définit une chose sans trop d’importance, frivole, futile…

Le sens caché : la bagatelle était à l’époque utilisée pour parler du fait de forniquer sans se soucier des conséquences. Un concept fort intriguant.

3- Se faire passer la bague au doigt

Ce que l’on comprend : recevoir une demande en mariage (avec la baguouze de fiançailles qui va bien).

Le sens caché : dans l’argot ancien, la bague représente le sexe et le doigt… vous avez compris. En clair, cette expression se rapportait au coït. Ou à la baise, si vous préférez.

4- En baver

Ce que l’on comprend : qu’on va en chier. Qu’une période difficile s’annonce (ou se termine).

Le sens caché : avoir choppé la « chaude-pisse », une infection qui vous donne la sensation d’uriner des lames de rasoir. À l’époque, pas de capotes ni de médicaments pour se soigner. Les patients qui souffraient de maladies vénériennes salivaient de façon excessive (un symptôme), d’où le fait « d’en baver ».

5- Un bouche-trou

Ce que l’on comprend : quant t’étais en 6ème D, ton bouche-trou s’appelait Sabrina. Tu l’appréciais vraiment sans plus, vous n’aviez que très peu de points communs, mais c’était la situation la moins pire à ce moment-là de ta vie. Et ça t’évitait de manger tout(e) seul(e) à la cantine, lol.

Le sens caché : à l’origine, un bouche-trou n’est pas ce copain qui te sert accessoirement. C’était en fait un pénis. Rabelais avait d’ailleurs énuméré la liste des surnoms qu’il donnait à son engin dans Gargantua. « Bouche trou » en faisait partie. Tout comme « branche de corail », « vilebrequin » ou encore « petite couille bredouille ». La dernière est pas mal, on la retient.

Source : site "Le tribunal du net"