Gros Bedel : sa grosse colère au concert de Niska

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Pourquoi le Gros Bedel a failli se bagarrer Le Gros Bedel était dans tous ses états hier dimanche au concert de Niska.

Le directeur du Forty Forty voulait en découdre avec un agent des forces de l’ordre. Un incident qui a attiré des minutes durant les curieux autour de la scène. Que s’est-il réellement passé pour que l’homme d’ordinaire tranquille, taquin et joviale en arrive à là ? En effet, lorsque l’artiste Niska arrive avec son long cortège sur les lieux, pour son show, live, les forces de l’ordre, aussitôt, cherchent à évacuer les privilégiés qui avaient droit aux loges et le périmètre de la montée de la scène. Le Gros Bedel qui y était, n’a visiblement pas du tout apprécié la façon dont il a été interpellé par l’agent de la gendarmerie.

Ce dernier (l’agent des forces de l’ordre), qui menaçait même de brutaliser l’homme célèbre de la nuit, s’il ne s’exécutait pas maintenant, a essuyé le courroux du manager-producteur du groupe Force One. Les esprits se chauffent « Toi, tu es qui pour me parler sur ce ton, tu te prends pour qui ? Tu comptes sur quoi ? ça ne va pas non ! Ce que tu as voulu faire, faut plus répéter ça », dit-Bedel, défiant du regard l’agent, qui ne lâche pas prise.

« Je ne suis pas un badaud pour que tu me traites ainsi. Je suis un chef d’entreprise. Si tu ne me connais pas, il faut te renseigner », lance le Gros Bedel. Au plus pressés, des personnes de l’organisation, et même de la sécurité s’interposent à temps entre les deux hommes pour calmer les esprits.

Voir aussi : Concert : comment Niska a conquis le public abidjanais