Prétendu Miracle : une commission religieuse donne son verdict

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

La Commission nationale de la promotion et de la protection des communautés culturelles, religieuses et linguistiques en Afrique du Sud a statué.

La commission qui a en charge les communautés religieuses en Afrique du Sud vient de réagir au prétendu miracle du pasteur Alph Lukau.

En effet, ce dernier, depuis son dernier culte, prétend avoir ressuscité un jeune homme mort.

Faux rétorque la commission. "Il n'y a pas eu de miracle", a déclaré à la télévision publique sud-africaine la Commission nationale de la promotion et de la protection des communautés culturelles, religieuses et linguistiques.

Pire, la commission enfonce le pasteur :

" Le miracle a été inventé pour titrer profit du désespoir de notre peuple".

Un journaliste de la BBC, Milton Nkosi, révèle que la vidéo a suscité un débat national, et la mise en scène a été largement condamnée par des groupes religieux locaux.

L’étau se resserre autour du richissime Alph Lukau.

Plaintes

 

Trois entreprises funéraires ont récemment décidé de porter plainte contre lui.

Elles font savoir par leur avocat que le corps du prétendu mort n’a jamais séjourné dans leurs morgues.

Les entreprises soutiennent que leurs employés ont été manipulés pour le déroulement de la scène.

« Les trois salons funéraires ont été utilisés individuellement et séparément sous différentes formes de fausses déclarations afin de s’adapter à un résultat particulier que les pompes funèbres ignoraient.»

"Ils (les gens de Lukau) ont utilisé des autocollants de Black Phoenix pour marquer leur véhicule privé et ont utilisé la voiture pour la présenter à Kings and Queens dans le but d'acquérir un moyen de transport pour transporter le corps", a détaillé l’avocat Mafu.