Présidentielle 2015 : l’opposition menacent de se retirer

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis

Selon l’opposition la Côte d’Ivoire "n’est pas prête" à organiser un scrutin "crédible et transparent".

Ces opposants, issus pour la plupart de la Coalition nationale pour le changement (CNC), s’exprimaient lors d’une réunion pré-électorale à Yopougon devant plusieurs centaines de sympathisants.

Ces derniers menacent à mots couverts de boycotter la présidentielle du 25 octobre.

"Il y a des candidats à l’élection présidentielle qui ne sont pas prêts à aller à ces élections dans les conditions actuelles (...) Si dans les 48 heures, nous n’avons pas une discussion claire, nous aviserons", a averti l’ex-président de l’Assemblée nationale Mamadou Coulibaly.

"Les candidats ne sont pas prêts, la CEI n’est pas prête, aucun candidat ne passe à la télé", a-t-il poursuivi.

"Il faut que nous passions par des élections crédibles, c’est-à-dire justes, régulières, libres et transparentes, et bien ces conditions ne sont nullement réunies aujourd’hui", a renchéri Siméon Konan Kouadio.
Mardi, le candidat Amara Essy, ancien ministre des Affaires étrangères, a annoncé qu’il suspendait sa candidature pour "ne pas se rendre complice d’une mascarade électorale".