Maurice Bandaman: il critique sévèrement les artistes coupé-décalé

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

S’adressant aux professionnels des arts et de la culture en Côte d'Ivoire récemment, le ministre de la Culture Maurice Bandaman a dit plusieurs vérités aux artistes.

Dans ses propos liminaires, le Ministre invite les artistes à souscrire à leur police assurance. : « (…) Nous demandons à tous les artistes de souscrire à la police d’assurance avec une prise en charge de 80 % des frais. Ils pourront se faire soigner avec leur famille dans presque toutes les grandes cliniques de la place ».

Pour convaincre, l’homme de culture durcit ses propos en affirmant que l’État ne doit rien aux artistes qui ont des problèmes de santé.

« Certains terminent hélas dans des conditions déplorables. Nous ne voulons plus faire pitié ! Nous ne voulons plus présenter de telles images. Car, lorsqu’on est malade ou victime d’un accident après un excès de vitesse, on se tourne vers l’État. Non et non ! L’État ne vous doit rien ! Le Burida ne vous doit rien ! On ne vous doit rien… Il faut que cela soit bien clair ! Il faut qu’on se dise la vérité ».

Maurice Bandana, continue ses propos en prodiguant des conseils aux artistes « Lorsqu’un artiste est en activité, il reçoit les droits qui lui sont dus. En plus, il est également sollicité pour des concerts et autres. C’est son travail. Cet argent lui revient, pas à l’État. Il faut qu’on se le dise la vérité ».

"À part Alpha Blondy et Tiken jah, je n’ai encore vu aucun artiste qui a construit un immeuble".

Le Ministre invite les artistes à faire comme les stars du reggae en Côte d’Ivoire : « À part Alpha Blondy et Tiken jah, je n’ai encore vu aucun artiste qui a construit un immeuble. Alors que certains parmi vous en ont les moyens. Au lieu de vous acheter des grosses voitures et conduire avec excès dans la ville pour faire des accidents, construisez-vous un immeuble et je serais très heureux d’aller inaugurer. Au lieu de boire en excès, rangez votre vie. Vous faites un métier noble. Surtout que malheureusement, le succès musical de l’artiste n’est pas long. Il y a des musiques qui traversent le temps. Tout le monde n’est pas Johny Halliday, âgé de 75 ans, qui fait du rock and roll en France et qui continue de faire des concerts. Il a son public parce qu’il fait une musique qui traverse le temps. Aujourd’hui, le coupé-décalé marche, mais qui vous dit que dans 10 ans, une autre musique ne pourra pas être en vogue ? Alors pendant qu’il est encore temps, je vous demande de ranger votre vie ».