Galère des Maquis et Bars : leur président fait des propositions

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Au regard de la situation difficile que vivent les acteurs du monde de la nuit, ceux exerçant dans les maquis et bars notamment, un responsable de ce secteur fait ici une proposition au gouvernement.

Depuis plusieurs semaines, les portes des espaces culturels de Côte d’Ivoire sont hermétiquement closes sur l’étendue du territoire, du fait du COVID-19. À l’instar de bon nombre de secteurs d’activités, la crise sanitaire a profondément affecté le milieu de la nuit, notamment les espaces de loisirs : maquis et bars. 

Et depuis, les acteurs de ce secteur ne cessent de crier leur galère. Sur le site Vibe Radio.CI, le Secrétaire Général de l’Union des Patrons des Maquis et Bars de Côte d’Ivoire et par ailleurs Président des espaces culturels de Côte d’Ivoire, du nom de Georges Kablan lance un cri de cœur à l’endroit du gouvernement : « La situation au niveau des espaces culturels, les maquis et bars, n’est pas du tout reluisante, «c’est chaud», comme on le dit dans notre jargon. Nous lançons un cri de cœur afin que l’Etat nous vienne en aide, nous qui exerçons dans la nuit dans les établissements de loisirs et de divertissement. Il existe dans le district d’Abidjan, plus de 15.000 Maquis et Bars. Aujourd’hui, il faut le noter, les ressources financières de nos établissements constituent quand même un petit pourcentage dans PIB Ivoirien. Le gouvernement doit donc être vraiment regardant sur notre situation qui est au plus mal », a souligné le représentant des maquis et bars de Côte d’Ivoire. 

Ce dernier plaide vivement pour une levée du couvre-feu en vue du retour progressif des établissements de loisirs dans la nuit. Le Patron des espaces culturels de CI fait savoir que lui et ses pairs responsables des établissements de nuits ont un certain nombre de propositions à faire au gouvernement pour la réouverture de leurs espaces : « Nous proposons au gouvernement de nous permettre d’exercer, et nous prenons fermement l’engagement de respecter les consignes et les interdictions. Nous allons mettre l’accent sur les mesures barrières avec 1 mètre de distance dans nos établissements de nuits. Pour cela, nous allons suspendre les pistes de danse. Et notre capacité en ce qui concerne notre clientèle n’excédera pas 50 personnes. Nous allons procéder à flux et reflux de gens si possible. Nous allons mettre des sceaux devant chaque point show pour le lavage des mains. Le port du masque sera obligatoire à l’entrée », a signifié le SG de l’Union des Patrons des maquis et bars de CI sur le site Vibe Radio.CI. Par Enzo Dia