Essy Amara : il suspend sa participation à la présidentielle

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis

« J’observe que les conditions du scrutin transparent et équitable que j’appelais de mes vœux ne sont toujours pas réunies » Essy Amara.

Dans une lettre ouverte publiée mardi soir sur son compte Facebook, l'ancien ministre des Affaires étrangères, figure du PDCI, dit ne pas vouloir se « porter caution d'une combine électorale », et préfère suspendre sa participation.

Ce scrutin ne s'annonce, je cite, « ni ouvert, ni régulier », écrit l'ancien ministre des Affaires étrangères.

Dans cette longue lettre ouverte publiée sur son compte Facebook, Essy Amara dit ne pas vouloir «  légitimer le président sortant », qu'il estime « sourd aux revendications démocratiques »