Couvre-feu/Répression : le coup de gueule de David Tayorault

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

David Tayorault, dit Totorino le Samouraï se dit offusqué par les images qui circulent sur les réseaux relatives aux répressions faites sur des personnes prises à l’heure du couvre-feu.

L’arrangeur chanteur David Tayorault a les boules. Totorino le Samouraï dénonce les récentes images de répression largement diffusées sur les réseaux sociaux, attribuées aux forces de l’ordre pendant l’heure du couvre-feu à Abidjan. 

Le célèbre arrangeur ivoirien déplore : « Loin de moi l’idée de trouver une excuse aux gens qui traînent dehors au-delà de de 21h. Mais la vie nous mets souvent dans des situations délicates. C’est pas par plaisir ou par inconscience que certains se retrouvent dehors à ces heures. Cela peut arriver à n’importe qui dans cette vie, même à vous à vos parents à vos enfants à vos amis. Quand je vois les images sur les réseaux sociaux J’ai l’impression que vous jouissez quand vous battez à sang les pauvres gens, comme si vous aviez faim de cela. Vous filmez même pendant que vous les humiliez. Parmi eux y’a des sans-abris. Où voulez-vous qu’ils se confinent. Des pères de famille. D’autres ont eu une panne de voiture et sont obligés de se taper une longue distance à pieds pour rentrer chez eux parce que les taxis sont pressés de rentrer et ne veulent pas aller dans la direction du client. Je pourrai citer plein de raisons qui peuvent faire que quelqu’un se retrouve dehors à 21h », a-t-il décrié avant d’ajouter : « Votre rôle premier, c’est de mettre de l’ordre et faire respecter les lois c’est vrai mais aussi de sécuriser aider et rassurer les populations. Toutes les solutions ne sont pas liées à la répression parce que j’ai l’impression que c’est votre seule solution… Vous risquez de vous mettre à dos la population ». 

Par Enzo Dia