Artistes ivoiriens : ceux qui risquent la prison

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Dj Arafat, Nayanka Bell et Pat Sako, ces 3 artistes ivoiriens n’ont certainement pas le sommeil tranquille depuis quelque temps. De fait, ils sont actuellement dans le collimateur de la justice ivoirienne.

Voir aussi<<Nayanka Bell : sa fille revient à Abidjan pour mener son combat

Depuis un moment, leur nom est surtout lié à des procédures judiciaires. Visés par la justice ivoirienne à la suite de plaintes de certains de leurs concitoyens, Dj Arafat, Nayanka Bell et Pat Sako, sont mencés par l’instance judiciaire . La justice ivoirienne est depuis, engagée sur des procédures les concernant.

Elle (la justice) attend toujours le chef du coupé décalé, condamné à 12 mois de prison.Dj Arafat dont un mandat d’arrêt a été lancé depuis 3 mois, devra à son retour en terre ivoirienne, affronter la justice ivoirienne, sur l’affaire Régis Nai.

Quant à Nayanka Bell, le litige foncier qui l’oppose depuis des années aux villageois d’Ano, est loin d’être terminé. Si la Cour suprême a pour l’heure, décidé de la suspension provisoire de l’exécution des condamnations liées à l’affaire, la chanteuse sera à nouveau devant les tribunaux en Octobre prochain pour une autre audience qui va tout déterminer.

La nouvelle cible artistique de la justice n’est autre que le Zouglouman,Pat Sako. Lui vers qui deux plaintes du ministère de la culture aurait été déposées au parquet pour diffamation. 

A qui reviendra donc le dernier mot? Nous y reviendrons.  ENZO