Top 10 de la mode : Kifack revient sur l’événement et s’explique

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Le Top10 de la mode ivoirienne a refermé ses portes le jeudi 22 Novembre passé. Les sommités et influenceurs de la mode ont été distingués par des trophées.

Ces choix ont laissé certains sur leurs faims, Kifack revient sur l’événement et s’explique au micro de Vibe Radio Côte d’Ivoire :

1.Pouvez-vous nous expliquer brièvement le Top 10?

Le Top10 était un article bilan de mes reportages de mode lorsque j’étais rédacteur mode dans les années 2010 j’avais alors 20 ans. Chaque fin d’année jusqu’en 2014 cet article devenait de plus en plus attendue. Je me suis donc dis face à cet engouement qu’il fallait lui donner plus d’envergure. On est donc passé d’article à une cérémonie de récompense des acteurs qui font bouger l’année selon le volume et la qualité de leur bilan d’activité.

2. Quel était l’objectif de cet événement?

D’hier à aujourd’hui l’objectif principal est de saluer le mérite et mettre en lumière des talents. Leur donner la reconnaissance nécessaire pour amorcer d’autres ambitions.

3. Sur quels critères sont sélectionnés les nominés ?

Un appel à candidature qui libelle les critères par catégorie permet aux acteurs de postuler. D’autre part ces mêmes critères permettent au jury  de repérer de potentiels vainqueurs aux prix. Ces critères sont sus et connus de tous les acteurs.

4. En dehors des trophées, les vainqueurs des prix ont eu des lots ?

Pour l’instant nous nous attelons à faire du concept une institution. C’est un format d’événement qui 10 ans en arrière n’était pas dans les mœurs des acteurs de la mode. Nous nous félicitons donc que la simple notoriété des trophées mobilise leur engouement.

5. Quels sont les avantages qu’offrent vos trophées aux lauréats ?

Un gage de crédibilité indéniable !

6. Quels sont les avantages qu’offrent vos trophées aux lauréats ?

Un gage de crédibilité indéniable !

7. Parlez-nous du prix influenceur mode.

Nous nous voulons à la pointe de l’innovation. L’influenceur est aujourd’hui le point de mire des marques au point de remplacer même souvent les médias classiques. Ils prêtent leur audience à propulser les marques et les projets de mode. Il s’agissait pour nous d’intégrer cette catégorie et donner de la plus-value aux acteurs qui s’inscrivent dans ce sens.

8. Donnez-nous les raisons qui ont permis à Kayvon de remporter ce prix ?

Il y’a qu’à voir sa sollicitation à tous les événements de mode, sa collaboration avec les marques et les retombées de ces posts. Les acteurs de la mode qui le sollicitent peuvent témoigner. Kayvon est l’avenir, il touche des cibles différentes, il mêle plusieurs arts, il n’est pas issus d’un ghetto. Il a de l’énergie et de l’entregent c’est un véritable IT BOY !!!

9. Que pouvez-vous répondre à ceux qui pensent que votre évènement fait du favoritisme.

Une œuvre issue d’un éditorial pour aujourd’hui avoir un caractère événementiel reconnu des autorités ne saurait se fourvoyer. Des équipes suivent et consignent durant 365 jours des informations techniques, on oublie vite que le Top10 récompense le travail de 1 an. On peut donc avoir une renommée mais lorsque durant l’année le calendrier n’est pas exhaustif alors il est évident qu’on ne retiendra pas l’avis du jury qui a 60% du verdict final.

10. Donnez-nous quelques innovations pour la prochaine édition?

Travailler pour que l’opinion publique devienne un observateur pointu. Ainsi on aura une audience plus avertie sur la distinction des prix

Voir aussi<<TOP 10 DE LA MODE : Dorcas Sery désignée personnalité mode ...

Votre mot de fin pour l'édition prochaine.

Nous continuerons la mission entamée, bien de talents sont à plébisciter. Notre rôle est de promouvoir nous ne comptons pas faillir à cela. Que les artisans continuent leur mission, il y va de l’essor de ce secteur d’activité.