Sénégal: une chanteuse jugée trop sexy passe 3 nuits en prison

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis

Arrêté pour « attentat à la pudeur » et « atteinte aux bonnes mœurs » vendredi 17 juin, la rappeuse Déesse Major recouvre la liberté.

La jeune sénégalaise a été mise en garde à vue après la plainte d’un collectif de religieux contre la publication par l’intéressée d’une vidéo sexy sur le réseau social Snapchat.

Aucune charge n’a été au final retenue : « J’ai été dévastée, c’est normal parce qu’on m’avait privée de ma liberté et la liberté n’a pas de prix. Je suis soulagée » avoue l’artiste à sa sortie.

Joint par le site sénégalais Dakaractu l’avocat de Déesse Major, Me Bamba Cissé exprime sa gratitude " la décision du procureur est la meilleure qu'il fallait prendre. Elle est sage et opportune. Nous exprimons toute notre satisfaction et exhortons les uns et les autres à davantage de tolérance et de pédagogie. "

Se prononçant sur la polémique suscitée par sa vidéo sur Internet, Deesse Major déclarait : « je suis sexy, vulgaire, mais classe… »