Sephora : la "go" qui cherche buzz sur une autorité est dans "pain"

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Au centre d’une affaire embarrassante, Sephora Blanche Lala est dans de beaux draps. Les excuses publiques de la jeune fille suffiront pour la sortir d’affaire ?

L’affaire fait grand bruit sur la toile et dans la cité. Une jeune fille d’une vingtaine d’années s’est «tiré une balle dans les pieds», c’est le cas de le dire, en publiant sur la toile une information tendancieuse, selon laquelle elle aurait eu une relation intime avec une autorité. L’autorité selon la jeune fille du nom de Lala Sephora Blanche, serait le commissaire du gouvernement, le contre-Amiral Ange Kessi.

Suite à son post, la fille a été interpellée par la Brigade de Recherche, sur plainte, apprend-on, du contre-Amiral. 
Après ses propos contradictoires lors de son audition, Miss Sephora publie plus tard une vidéo de 0.41 secondes, vidéo dans laquelle elle s’évertuera à présenter publiquement ses excuses : « Je viens m’excuser pour tout ce que vous voyez sur Internet actuellement contre M. Ange Kessi. Je ne l’ai jamais connu », dit-elle. 

La jeune demoiselle fait savoir que c’est juste pour se faire un coup de pub, qu’elle a lancé le post à polémique : « J’ai fait cela pour que les gens parlent de moi, pour me faire connaître. Je ne l’ai jamais connu, vraiment, je demande pardon…» , s’est-elle évertuée à expliquer.

Aux dires des uns et des autres, la jeune fille en quête de publicité est assurément dans de beaux draps. Les internautes ne manquent pas de s’inviter au débat. Et donnent dans l’ironie pour la plupart : «Ange Faro, Skelly, Daloa Inter sont là, tu ne les vois pas hein, c’est sur le Commissaire du gouvernement, tu vas mentir?»

Un autre de renchérir : « Enfermez-là, sinon elle risque de dire qu’elle est allée avec moi, parce que je suis commissaire aussi, oui, commissaire au compte de notre Association : AHICI». Cet autre internaute ajoute : « Ma petite, tu es allée trop loin dêh, celui qui juge les gens, qui met les gens en prison, c’est lui, tu provoques? Et tu dis, tu veux pas partir en prison ?»

Celui-ci tourne en dérision l’acte de la jeune fille : « Tu voulais buzz, voilà ça, tu es connue maintenant, félicitation ma petite ». Et ce dernier de s’interroger : « Pendant qu’on donne la liberté par grâce présidentielle à des délinquants, y a d’autres qui cherchent à les remplacer…». Nous reviendrons sur la suite de ce dossier. Enzo Dia