Répression à l’heure du couvre feu : Al Moustapha très fâché

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Face aux récentes images de personnes filmées et bastonnées à l’heure du couvre-feu, Al Moustapha dénonce les pratiques.

Depuis l’instauration du couvre-feu (21 heures -5 heures du matin), un certain nombre d’actions répressives sont pour le moins à déplorer de la part de certaines forces de l’ordre dans le district d’Abidjan. 

Sur les réseaux sociaux en effet, des scènes jugées « abusives» et frisant « l’humiliation», filmées à l’heure du couvre-feu, circulent en boucle. Des spectacles vivement dénoncés par les uns et les autres dans la population. 

Le Président du Mouvement Zéro Victime, Touré Al Moustapha dénonce ces pratiques. Il n’a pas manqué de le signifier : « Je condamne ces actes. Filmer et réprimer à l’heure du couvre-feu, ce n’est pas ce qui a été recommandé. Si un individu a été pris à l’heure du couvre-feu, il faut le conduire dans un commissariat, ou l’accompagner chez lui à la maison. Et non filmer et bastonner les gens, je dis non », s’oppose t-il, « Ecoutez, il y a des cas de force majeure, on peut être confronté à une panne de voiture en pleine ville. Et le temps de gérer tout ça et chercher un taxi pour rentrer, tu n’en trouves pas, voilà, tu es dans le couvre-feu, tu fais comment ? », s’interroge le Parrain des artistes coupé décalé, qui ne manque pas de rendre un vibrant hommage au personnel soignant en cette période difficile : « Je salue le personnel soignant qui fait d’énormes sacrifices en cette période. Je salue nos hommes de santé pour leur courage et leur bravoure. Les gens ne font pas cas de ce qu’ils font tous les jours en cette période de COVID 19. Je salue le DG de la clinique Farah et son personnel qui ont pu recenser et détecter de nombreux cas de personnes infectées et les ont mis à la disposition du ministère de la Santé», a indiqué Touré Al Moustapha, sur Vibe Radio.CI. Par Enzo Dia