Lionel Messi : l’Argentin dans un gros pétrin !

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Le fisc espagnol est plus difficile à dribbler que les défenses de Liga. Et Lionel Messi, le génie argentin l’a appris à ses dépens. 

La Cour Suprême d’Espagne a confirmé la condamnation de 21 mois de prison pour Lionel Messi, et de 15 mois pour son père Jorge, pour des délits fiscaux. Le tribunal n’a pas donné suite au recours présenté par l’Argentin. La justice a également confirmé l’amende de 2,1 millions d’euros infligée au footballeur.

Le fisc leur reproche de ne pas avoir déclaré 10 millions d’euros correspondant à des droits d’image pour les années 2007 à 2009 et d’avoir ainsi échappé à un impôt de 4,16 millions.

Le tribunal a considéré qu’il était prouvé que le quintuple « Ballon d’or » et son père avaient monté un réseau de sociétés-écrans au Royaume-Uni, en Suisse, au Belize et en Uruguay pour percevoir les droits à l’image du footballeur sans les déclarer au fisc. Entre 2007 et 2009, Messi avait signé des contrats avec Adidas, Pepsi ou Danone, mais jamais à titre personnel, utilisant à la place des sociétés-écrans.

Un véritable coup dur pour l’attaquant argentin du FC Barcelone. Mais, il faut noter que Lionel Messi et son père n’iront pas en prison puisque leurs peines sont inférieures à deux ans (24 mois).

Avec un tel verdict, il parait difficile de préparer sereinement la finale de la Coupe du Roi, pour les Blaugranas samedi soir contre Alaves. C’est dans cette optique que le club catalan a pris soin de ménager sa star en lui faisant part de son « soutien total » dans cette affaire impliquant également son père Jorge, qui a quant à lui pris 15 mois de prison. « Le FC Barcelone réitère une nouvelle fois son soutien total au joueur, à son père et à toute sa famille », a ainsi déclaré le porte-parole du FCB, Josep Vives.

« Le président Josep Maria Bartomeu a contacté Jorge Messi et toute sa famille pour leur répéter tout son soutien, a-t-il poursuivi. La famille s’est montrée très reconnaissante, non seulement pour le geste d’aujourd’hui, mais aussi pour le fait d’avoir reçu cet appui durant tout ce procès. Le club, parce qu’il ne peut en être autrement, continuera à soutenir le joueur, son père et sa famille. » La réponse du quintuple Ballon d’Or, qui n’a pas réagi à cette condamnation, est attendue sur le terrain.