Insolite 6/9 : à 37 ans elle a donné naissance à 38 enfants !

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Aussi étonnant que cela puisse paraître, à seulement 37 ans, cette dame de nationalité ougandaise a donné naissance à 38 enfants.

La mère, Mariam Nabatanzi, a livré tous ses enfants à la maison, sauf son dernier ajout qui a maintenant quatre mois, rapporte les nouvelles de Nairobi. Son nouveau-né devait être délivré par césarienne dans un hôpital local.

Elle aurait donné naissance à une étonnante six séries de jumeaux, quatre ensembles de triplets et trois ensembles de quadruples. Dix enfants sont des filles et les 28 restants sont des garçons. L’aîné de la nidification a 23 ans et le plus jeune seulement quatre mois.

La mère de 38 enfants affirme avoir été mariée à l’âge de 12 ans en 1993 à un homme de 40 ans. « Je ne savais pas que j’étais mariée », a-t-elle dit.

«Les gens sont venus chez nous et ont apporté des choses pour mon père. Quand le moment de leur départ est arrivé, j’ai pensé que j’accompagnais ma tante, mais quand je suis arrivée, elle m’a laissée à un homme ».

En 1994, seulement un an dans son mariage et âgée de 13 ans, elle a donné naissance à des jumeaux. Deux ans plus tard, elle a donné naissance à des triplets et, une année et sept mois après, elle a ajouté un ensemble de quadruplets. Après son sixième accouchement, la mère avait 18 enfants et voulait vraiment arrêter.

Nabatanzi a été informée par un médecin qu’elle avait un nombre d’ovaires généralement élevé. Le Dr Charles Kiggundu, un gynécologue de l’hôpital de Mulago et le président des gynécologues et des obstétriciens, a déclaré: « Son cas est une prédisposition génétique à l’hyper-ovulation (libération d’œufs multiples en un cycle), ce qui augmente considérablement les chances d’avoir des multiples; C’est toujours génétique ».

Après l’accouchement le plus récent il y a quatre mois, elle le dit; « J’ai demandé au médecin de m’empêcher d’avoir d’autres naissances et il a dit qu’il avait coupé mon utérus de l’intérieur. C’était mon seul accouchement par césarienne parce que j’étais encore faible de la maladie que j’ai souffert lorsque j’ai essayé d’utiliser un DIU (dispositif intra-utérin) ».

Malgré tous les défis auxquels elle fait face dans sa vie, Mariam reste optimiste. Elle espère voir ses enfants réussir à l’école, et promet aussi de s’assurer qu’ils soient bien éduqués.

«Je suis optimiste que mes enfants iront à l’école parce qu’ils ont tous de grandes ambitions d’être des médecins, des enseignants et des avocats; je veux qu’ils réalisent ces rêves, quelque chose que je n’ai pas pu faire ».

Brave femme!!